Les approximations aéronautiques de World War Z

[Cinéma] Les approximations aéronautiques de World War Z

Certes le pseudo film d’horreur World War Z ne se présente nullement comme une référence aéronautique, mais là les approximations sont tellement grossières qu’elles en deviennent ridicules. Petit florilège, en passant vite fait bien fait, juste pour le plaisir.

Au niveau des hélicoptères, on découvre que l’US Navy utilise des AS-365N de transport de troupes, qu’elle fait apponter sur un drôle de bâtiment amphibie qui ressemble furieusement au porte-avions britanniques genre HMS-Ocean. Ensuite, ce sont des SA-360 Dauphin qui sous les couleurs de Heyl Ha Avir patrouillent, mitrailleuses en sabord latéraux au-dessus d’une Jérusalem transformée en camp retranché. Enfin l’image est fugace, notamment pour un œil non averti, on voit sur l’un des plans finaux un hélicoptère type Huey sur la plage arrière d’un navire de guerre américain, vraisemblablement une frégate classe Perry. Même en cas de fin du monde, je vois mal la marine américaine ressortir une telle antiquité.

En ce qui concerne les avions ce n’est guère mieux. Entre un avion de ligne qui à l’extérieur est un Airbus A310 et à l’intérieur un monocouloir type 737 ou A320, et le magnifique Antonov An-12 de l’US Navy on est pas super bien servi. Oui, oui, vous avez bien lu la marine américaine possède un An-12 capable de rallier sans escale l’océan Atlantique, non sans avoir auparavant décoller du pont d’un porte-avions américain, à la Corée du sud. Bel exploit. Dommage pour cette super approximation car ce Cub a vraiment de la gueule sous sa livrée basse visibilité américaine.

L'un des fameux SA-360 Dauphin israéliens du film.
L’un des fameux SA-360 Dauphin israéliens du film.

Pour le reste, le film mélange, sans jamais être vraiment convaincant autant les codes cinématographiques du film de zombies, que ceux du film catastrophe post-apocalyptique. C’est clair que George Romero n’a rien à craindre, ses zombies demeurent largement plus crédibles et effrayants que ceux de World War Z. Quand à Brad Pitt on se demande ce qu’il vient faire là-dedans. Reste juste un super numéro d’acteur du trop rare David Morse, incarnant un ancien espion de la CIA complètement azimuté, enfermé bien malgré lui dans une base américaine infestée de méchants maousses zombies.

Au final un blockbuster taillé clairement pour les vacances d’été, pour un public trop jeune pour vraiment avoir déjà eu le trouillomètre à zéro devant un film de zombies. Et en plus comble du comble aucune nana sexy et écervelée ne se fait bouffer. Vraiment un film peu convaincant, même si on excepte les approximations aéronautiques, et malgré une bande originale signée Muse plutôt pas mal. C’est pas ça qui me comblera en attendant le délirant R.I.P.D. et ses flics fantômes. Entre la plage et World War Z, si vous voulez un conseil, profitez de l’eau salé.

Illustrations (c) Mad Movies.

6 COMMENTAIRES

  1. Il existe de nombreuses autres erreurs autres que le simple choix d’un appareil. Toutefois, on note la volonté d’insérer une dose de réalisme dans les scènes pour les rendre authentiques. Pari plutôt réussi, même si le connaisseur restera sur sa faim.

  2. Un peu abusé certe, mais il s’agit de Hollywood Airlines et Hollywood Air Force…

    Un bon film au passage, en principe on voit ce genre de film pour se detendre pas pour reflechir. Certe le coup de la grenade dans l’avion, venant d’un soldat en plus….bref…^^

  3. Mais, mais… Où est le problème? Si on peut voir des Dauphins voler sur grand écran, on s’en balance de la véracité historicopolitique! 🙂
    Pour le reste, il ne s’agit pas d’un film de zombies ni d’un film post-apocalyptique, mais de l’adaptation de deux livres cliniques et cyniques sur les zombies, ne pas tout mélanger, par pitié.

  4. Une analyse très intéressante, quoiqu’en voulant être un peut trop tatillon on finit par se planter : l’avion avec lequel Pitt quitte Jérusalem n’est pas un monocouloir, comme on peut le voir en rejetant un coup d’oeil sur le film à 1:09:36. (http://www.dpstream.net/film-world-war-z-en-streaming-657729.html)

    Personnellement, j’ai bien aimé ce film, et j’ai trouvé que les zombies étaient bien plus crédibles que dans beaucoup d’autres productions, du fait déjà qu’ils ne se nourrissent pas d’humains mais cherchent juste à transmettre un virus, ce qui explique qu’ils réussissent à être si nombreux (oui parce que dans les films de zombies normaux, les gens se font quand même bien bouffer et on comprend donc mal que les foules de zombies ne soient pas constituées uniquement de machins sans jambes ni bras ni ventre).

Laisser un commentaire