La Fleet Air Arm débusque les trafiquants de cannabis.

[Défense] La Fleet Air Arm débusque les trafiquants de cannabis.

On savait que la Marine Nationale et l’US Coast Guard engagent fréquemment leurs moyens aériens dans la lutte contre les narcotrafiquants, notamment dans la zone Caraïbes-Antilles, mais il faudra désormais que les malfaiteurs comptent avec la Royal Navy et son aéronavale, la Fleet Air Arm. Ses hélicoptères et avions vont donc devenir de précieux alliés dans cette guerre sans merci, contre un ennemi parfois lourdement armé.

Récemment un fait d’arme a surpris jusqu’au cœur de Londres, lorsqu’on a appris que le navire de guerre HMS-Lancaster (une frégate de type 23) avait participé à la saisi de plus de deux cents plans de cannabis sur le territoire d’Anguilla dans les Antilles britanniques. Cette île, dix fois plus petite que la Martinique, est en effet une des rares dépendances habitées de la Couronne dans la région. Les marins britanniques ont donc apporté leur concours à une opération de police en mettant à disposition leur hélicoptère Westland Lynx HMA Mk-8, la version la plus moderne du célèbre biturbine.

Une partie des plans saisis sont préparés pour un beau feu de joie.
Une partie des plans saisis sont préparés pour un beau feu de joie.

Transportant deux inspecteurs de la police locale le Lynx a survolé trois sites prédéfinis, et sur l’un d’entre eux ont été découverts 204 plans destiné à fournir à terme de la drogue. Malgré la rapidité d’arrivée des unités d’interventions de la police, les malfaiteurs avaient réussi à prendre la fuite. Cependant l’action conjointe des marins et des policiers, et notamment l’usage de l’hélicoptère auront permis de mettre un terme à la culture de cannabis dans cette partie d’Anguilla.

Les narcotrafiquants peuvent donc désormais ajouter un ennemi sur leurs tablettes, le Lynx. En attendant bien sûr que la Royal Navy ne déploie sur place ses futurs AW.159 Wildcat. Moi à leur place je me mettrais illico à une activité plus légale et moins risquée, car les marins britanniques semblent bien en phases pour montrer les crocs de leurs félins volants.

Photos (c) UK Ministry of Defence.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

5 COMMENTAIRES

  1. Woua, une frégate et un Lynx mobilisés pour 200 pieds sois au total pour moin de 200kg herbe séché, au prix de 3-4€ le gramme ( valeur grossiste ) . Ce qui reviens a dire que nos amis Anglais ont payé plus pour le déplacement et utilisations de leur engins que le prix de vente … impressionnant de logique. Ces hommes sont tres vaillant, mais moins que les décisionnaires.

    • Vous avez l’air de bien connaître les prix du marché d’un produit interdit de commerce. Vu les dangers réels de la drogue et les moyens énormes des trafiquants et des revendeurs, je ne trouve pas que le recours aux moyens militaires ne soit disproportionné. Après, comme dans toutes guerres, chacun choisit son camps.

      • Simple, regardez TF1 ils donnent les tarifs a chaque fois qu’un trafiquant tombe … Concernant la dangerosité de cette drogue je mettrai un bémol, ainsi que sur l’action militaire entreprise. Mais sur d’autre : Culture ( vivrière) de coca et de pavot il ne faut pas lésiner, le bénéfice saura d’autant plus important sur ces drogues là ( les narcotrafiquants ont plus à perdre avec celles ci ) Et même en cas de  » guerre » je trouve malgré tout qu’il s’agit d’une intervention disproportionné eu égard à la marchandise récupéré.Ils devraient dans ce cas, demander a l USAF des reste de Napalm et le déverser sur les montagnes Afghanes : moins cher et trafic d’Héroine ( TRES dangereuse ! ) stopé.

      • Merci pour l’info, je ne regarde jamais les « informations » made-in TF1. Concernant le bémol sur la dangerosité, c’est votre avis, je le respecte mais ne le partage nullement.
        Cordialement.

Laisser un commentaire