Un hélicoptère syrien abattu en Turquie

Un hélicoptère syrien abattu en Turquie

Ce lundi 16 septembre 2013, un hélicoptère militaire syrien a été descendu par la chasse turque. L’appareil, visiblement un Mil Mi-17, avait violé l’espace aérien de la Turquie aux alentours de 14h00. Des F-16 de défense aérienne de ce pays membre de l’OTAN ont immédiatement été envoyé sur place, et à 14h25 heure locale ils ont tiré un missile air-air contre l’hélicoptère. Celui ci s’est écrasé.

D’après plusieurs témoins mais aussi la télévision turque le Mi-17 était gréé en hélicoptère d’appui aérien, et portait ses râteliers à missiles et roquettes. Les rares images font état également de son crash sans aucun espoir de survie pour l’équipage. Des informations contradictoires circulent sur le lieu du crash, les Syriens l’annonçant en Turquie, tandis qu’en face on annonce le contraire.

Quoi qu’il en soit c’est un incident de plus à mettre au crédit des militaires du régime de Bachar El-Assad. Il faut souligner que ce n’est pas la première violation d’espace aérien turc par les Syriens. En effet en octobre 2012 des Sukhoi Su-22 de ce pays avaient bombardés un village en Turquie, non loin de la frontière. Cette commune était alors censé, selon le régime de Damas, abrité des terroristes d’Al-Qaïda. Les bombardements syriens avaient alors fait une demi-douzaine de morts et plus de cinquante blessés.

Cette nouvelle affaire ne va pas arranger les affaires, notamment diplomatiques, du dictateur syrien, au moment même où l’ONU rend publique les constatations de ses inspecteurs sur l’utilisation d’armes chimiques dans le pays. El-Assad joue à un jeu dangereux avec un membre influent de l’alliance atlantique.

Photo (c) Agence France Presse.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire