L’Armée de l’Air entrouvre ses portes pour les Journées du Patrimoine

L’Armée de l’Air entrouvre ses portes pour les Journées du Patrimoine

C’est véritablement un évènement en soi. Ce dimanche 15 septembre 2013 la Base Aérienne 701 installée à Salon-de-Provence dans les Bouches-du-Rhône s’ouvre au public dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine. Celle qui abrite en effet l’École de l’Air et l’École des commissaires des Armées est un haut lieu de l’histoire aéronautique et militaire française. Elle est également le nid des Alpha Jet de la Patrouille de France. La visite permettra notamment de découvrir le célèbre, mais pourtant méconnu, bâtiment Guynemer, abritant notamment un temple à la gloire des aviateurs français du passé. Néanmoins pour des raisons de sécurité, il semble que l’accès aux aéronefs soit actuellement impossible.

Rassurez-vous il n’y en a pas que pour les Méridionaux, bien au contraire. La Base Aérienne 705 installée à Parçay-Meslay en Indre-et-Loire ouvre elle aussi ses portes aux curieux et passionnés d’aviation. Vous pourrez ainsi y découvrir une exposition retraçant l’histoire de l’École d’Aviation de Chasse, une autre sur les grands as de la Première Guerre mondiale, ou encore l’évolution progressive du contrôle aérien. Là encore cette ouverture est prévue uniquement le dimanche 15 septembre. Et là encore il n’y a aucune garantie que vous puissiez approcher des aéronefs en service dans nos forces. Cependant plusieurs maquettes à échelles réduites seront présentes, permettant de mieux appréhender les matériels ayant volé depuis la BA-705.

Et en Île-de-France me direz vous ? Eh bien à priori rien. Si on excepte le Musée de l’Air et de l’Espace qui vous accueillera avec les bénévoles de l’AAMAE, présentant notamment d’anciens matériels de l’Armée de l’Air comme le Dewoitine D.520, le F-100 Super Sabre, ou encore le Jaguar E il ne faudra pas s’attendre à grand chose. Pis, comme depuis plusieurs années, les Journées du Patrimoines coïncident avec l’organisation toute proche de la Fête de l’Humanité, les réserves de Dugny restent fermées. A Paris, le ministère de la Défense sera lui aussi fermé, une première depuis des années. Pour espérer voir un avion ou un hélico, il faudra vous rabattre sur le Conservatoire National des Arts et Métiers ou encore la Cité des Sciences.

Au final une timide participation qui peut s’expliquer par un contexte international peu favorable à ce que nos aviateurs s’ouvre au grand public.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

3 COMMENTAIRES

  1. Pour l’année prochaine, il faudra ne pas oublier de mentionner l’héliport de Paris (avec même des baptêmes parfois) !
    Pour voir de (très) près des hélicos !

    Quant aux réserves de Dugny, elles sont ouvertes ce samedi 19 octobre, pour les Aéropuces.

    • Vous remarquerez que le sujet concernait l’Armée de l’Air, donc l’héliport parisien (civil) n’était pas concerné, mais merci pour le renseignement.

      • Entendu, merci des renseignements, j’aurais aimé penser aller sur cette page avant le 15/09, je serai allé à la BA.705.

        Au passage, l’association des bénévoles est l’AAMA, et non l’AAMAE, même si ce n’est pas logique, en effet…
        Et le CNAM est civil, mais peu importe… 😉 !

        J’aime beaucoup vos articles, c’est clair, précis et informatif.

        Bonne continuation.

Laisser un commentaire