Dassault dévoile son nouveau jet d’affaires

Dassault dévoile son nouveau jet d’affaires

Il s’appellera donc Falcon 5X. Biréacteur, héritier donc d’une tradition qui remonte au Mystère XX, cet avion semble clairement taillé pour prendre la relève du Falcon 900 triréacteur d’ancienne génération. Capable d’accueillir de douze à quatorze passagers en capacité standard, il pourra avec un capacité ramenée à huit passagers réaliser des vols de 9600 kilomètres. Ce qui donc lui permettra de réaliser des vols longues-distances, notamment trans-pacifique.

C’est à Las Vegas que l’avionneur français a réalisé ce joli coup marketing le 21 octobre 2013. Y est associé le motoriste Safran (ex-Snecma) qui fournira son nouveau turboréacteur Silvercrest, déjà adopté l’an dernier par l’avionneur américain Cessna sur son Citation Longitude. D’ores et déjà, le prototype est en cours d’assemblage, un premier vol étant programmé pour le début de l’année 2015.

Proposé à la vente aux alentours de quarante-cinq millions de dollars américains la pièce le Falcon 5X vise sans nul doute le marché des jets d’affaire « très haut de gamme ». L’avion représente donc un sérieux concurrent pour le Bombardier Global 6000 canadien et le Gulfstream G650 américain. Mais à n’en pas douter la carte de visite de Dassault Aviation fera beaucoup dans la lutte sans merci entre ces trois avionneurs, le constructeur français jouissant d’une excellente réputation depuis près de cinquante ans.

Démontrant toute la vitalité de l’avionneur, mais aussi de son motoriste le Falcon 5X arrive à point nommé sur un marché en perpétuel essor, où la crise économique s’est fait, assez paradoxalement, peu ressentir. Pour les militaires français qui devront dans quelques années réfléchir au remplacement des Falcon 900  en service au sein de l’ETEC, ce nouvel avion pourrait devenir une véritable aubaine, si jamais les fonds sont là. Quoi qu’il en soit c’est surtout une très bonne nouvelle pour les employés de Dassault, de Safran, et des différents sous-traitants, qui voient ainsi leurs postes relativement pérennisés.

Illustration (c) Dassault Aviation.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire