La Chine a-t-elle récupéré un Apache pour le cloner ?

La Chine a-t-elle récupéré un Apache pour le cloner ?

On le sais. Depuis maintenant plusieurs années, la Chine tente de mettre au point un hélicoptère de combat digne de ce nom. Malgré quelques jolies tentatives, notamment le WZ-10 actuellement en cours de dotation et le WZ-19 en développement, ce pays n’a jamais réussi à concevoir le moindre appareil capable de concurrencer les machines occidentales. C’est pourquoi les récentes photographies parues dans la presse chinoise, reprises sur des sites spécialisés aux États-Unis, laissent songeurs. On y voit ce qui semble bien être un véritable Apache,vraisemblablement un AH-64D, transporté sur la remorque d’un porte-char. Le camion serait immatriculé en Chine.

L'Apache est ici bien visible sur le porte-char chinois.
L’Apache est ici bien visible sur le porte-char chinois.

Évidemment l’information n’a pas fait que des heureux aux USA. Même si Boeing et le Department of Defense n’ont pas encore officiellement réagi à ces images, il semble fort peu probable que l’un ou l’autre ai permis la commercialisation de ces hélicoptères toujours jugés sensibles par les services officiels américains. En effet, plusieurs équipements de cet appareil sont particulièrement sensibles, notamment en terme de communication, de brouillage, et de conduite de tir. Le radar AN/APG-78, le fameux Longbow, est notamment encore considéré comme supérieur aux technologies indigènes chinoises. La saisie par les ingénieurs de ce pays d’un tel équipement représenterait un intérêt énorme, et permettrait d’accroitre leurs capacités.

Il ne faut pas oublier qu’il a quelques années, un WZ-9, la version de combat de la copie chinoise du Panther avait été présenté au public avec un canon mitrailleur annoncé comme supérieur au M230 Chain Gun de l’Apache. Bon assez bizarrement le WZ-9 n’a plus jamais été représenté avec cet armement par la suite. Autant dire qu’un M230 serait aussi une aubaine pour les armuriers chinois.

Malgré la médiocre qualité des images on remarquera que l’Apache semble presque entier.

Photo (c) Presse chinoise

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

5 COMMENTAIRES

  1. Dans l’hypothèse où il ne s’agirait pas d’une maquette grandeur nature, il reste la possibilité qu’il s’agisse d’un AH-64 perdu en Afghanistan ou en Irak. De nombreux Apache ont été perdus sur ces deux théâtres, et certains ont dû se poser en urgence en plus ou moins bon état. Dans ce cas en général ils ont ensuite été détruits soit par une frappe aérienne soit par des explosifs, mais il n’est pas impossible que certains appareils aient pu avoir été récupérés plus ou moins entiers. En particulier il y a certaines informations qui circulent à propos d’un AH-64 perdu en 2003 en Irak durant la phase conventionnelle de la guerre et qui aurait été ramené à Bagdad sur un semi-remorque.
    Toutefois, si la Chine avait mis la main sur un AH-64 en bon état, on est en droit de se demander pourquoi ils voudraient le faire savoir à tout le monde. Car le fait que l’appareil ne soit même pas bâché ni même gardé de près est assez étonnant.

Laisser un commentaire