Des pilotes de chasse canadiens en Corse.

Des pilotes de chasse canadiens en Corse.

Et c’est partie pour Serpentex 2013 !!! Du 25 novembre au 6 décembre 2013 des pilotes de chasse et leurs machines en provenance de quatre pays membres de l’OTAN viennent peaufiner leur savoir-faire au combat aérien en Corse. C’est évidemment la Base Aérienne 126 de Solenzara qui sert d’écrin à ces rencontres et surtout aux exercices. Les pilotes peuvent notamment s’entraîner au tir air-sol sur le champs de tir Diane et ses nombreux véhicules et chars d’assaut.

Espagnols, Français, et Italiens sont pleinement habitués à ce genre d’exercice. Mais il est clair que le participant le plus attendu est bien évidemment le Canada. Près de deux cents militaires de ce pays sont arrivés en Corse avec six avions de chasse CF-188 Hornet, un avion de transport et de ravitaillement en vol CC-150 Polaris, et un avion de soutien logistique CC-130 Hercules. Un avion de patrouille maritime CP-140 Aurora est quant à lui prépositionné sur la base aérienne de Sigonella en Sicile. Les Canadiens sont venus sur l’Île-de-Beauté avec pilotes, armuriers, mécanos, et personnels d’état major.

Des militaires canadiens débarque en Corse depuis leur CC-150 Polaris.
Des militaires canadiens débarque en Corse depuis leur CC-150 Polaris.

Leurs Hornet vont devoir cohabiter avec ceux de l’Ejercito del Aires, mais également avec les Mirage 2000D et Rafale de l’Armée de l’Air. Un Boeing E-3F et un C-135FR sont également engagés par la France, mais sans quitter leurs bases respectives sur le « continent ». L’Armée de Terre a également envoyé plusieurs hélicoptères SA-342 Gazelle Viviane à Solenzara. Les Italiens participent à Serpentex 2013 au moyen d’un drone. C’est un Reaper de l’Aeronautica Militare Italiana qui est mis en œuvre pour des missions de reconnaissance autant que d’appui aux forces spéciales.

Car c’est là que réside la beauté de cette « manœuvre » qui consiste à mettre en commun pilotes de chasse et équipes de commandos dans une synergie de terrain, notamment au moyen des fameux JTAC (Joint Terminal Attack Controller, ou groupes de contrôle et d’appui aérien) chargés de guider les attaques aériennes au plus près des zones de guerre. Une spécialité dans laquelle nos Commandos Parachutistes de l’Air excellent, au point même de souvent être engagés aux côtés des effectifs américains, véritables maîtres dans ce domaine.

Des armuriers canadiens approvisionnent le canon d'un CF-188 Hornet, en arrière-plan on distingue le relief corse.
Des armuriers canadiens approvisionnent le canon d’un CF-188 Hornet, en arrière-plan on distingue le relief corse.

Alors pour sûr les aérophiles corses n’en manqueront pas une miette. Voir passer au-dessus de sa tête un Hornet frappé de la célèbre cocarde à feuille d’érable n’est pas donné à tous, surtout sous nos latitudes. Pour le reste, à n’en pas douter les militaires sauront donner de leur personne et pousser leurs machines dans leurs derniers retranchements pour faire le show. Mais pas que…

Photos (c) RCAF-ARC

8 COMMENTAIRES

  1. Bonjour, votre article est très bien fait mais il comporte une petite erreur sur les JTACs Français, c’est l’armée de terre qui excellent dans la spécialitée !!! avec plus de 80 % des JTACs Français, d’ailleurs sur l’exercice en Corse le ratio était de 10 terre pour 2 air et seul l’armée de terre possède des JTACs ( capacités de tir artillerie, naval et helico en plus des avions) la traduction exacte est controlleur d’attaques combinées. L’armée de l’air ne possède en fait que des FACs Forward Air Controller ou controlleur air avancé.Voilà pour moi merçi pour votre site qui est exceptionnel bonnes fêtes !!!!

    • La quantité n’est pas la qualité mon cher Eric. Tous les experts internationaux considèrent les JTAC de l’Armée de l’Air comme les meilleurs en Europe avec leurs homologues de la RAF.

      • Etant bien placé et sans vouloir relancer des guerres de clochers je peux l’affirmer que les meilleurs europèens sont les pays du nord,norvège etc suivis par les belges et neerlandais. Les anglais bénéficient de leur engagement en afgha c’est certain mais pour la france désolé ce ne sont pas ceux de l’armée de l’air et la encore au vu des différents experts internationaux et pas que français, je reviens de corse pour pouvoir argumenter ainsi.Malheureusement, que les JTACs ou FACS soient kaki ou bleu ils manquent tous cruellement de moyens et le rythme des opérations ne baissent pas non plus pour les laisser souffler un peu, de plus en France seul l’armée de terre en a fait un métier pour les sous-officiers après pour les officiers, la marine ou l’armée de l’air il ne s’agit que d’une qualif…désolant au vu de la duretée du stage 70% d’échec ….ce n’est pas un stage cadeau…. la encore ce sont les allemands qui le disent, l’école étant franco-allemande.
        Mais un point ou nous sommes les meilleurs c’est le DIGITALCAS mais la c’est un autre sujet…. A bientôt est « cleared hot » comme on dit chez nous …..

      • bonjour Arnaud, mes sources elles sont simples je suis instructeur à l’école ( CFAA ) depuis bien longtemps et dans le milieu depuis 13 ans.
        Une petite pensée pour notre camarade du CPA20 DCD au Nigeria…..
        Cleared HOT.

      • Malheureusement mon cher Eric, j’aurais aimé des sources vérifiables, je devrais donc me contenter de vous croire sur parole. Chacun étant ce qu’il est…

      • La force des pays nordiques est l’ultraspécialisation de leurs équipes plus un matériel de pointe, du pétrole et des idées… Pour nos amis belges et neerlandais ils participent à tous les exercices otan et us de plus ils sont très peu 20 jtacs par nation et ils parlent un anglais remarquable. Les anglais 100 JTACs( nous sommes très proche de leur école) forment à tour de bras avec du matériel US mais ils ont de la perte en ligne, contrat court et turn over très important, un fait remarquable le prince HARRY a commencé sa carrière militaire comme JTAC 🙂 🙂
        Les US ne sont pas très forts ils vivent dans un tout technique et possèdent des avions très performants… à savoir qu’ils se rapprochent très fortement de nous pour les exercices et entrainements eux aussi subissent des coups budgetaire.
        Et nous dans tout cela ??? une école performante formante très certainement à la sortie du stage les meilleurs JTACs (selon la cellule OTAN de RAMSTEIN) mais le tour OPEX épuise nos gars un manque de radio performante type PRC et des incoherances très française…EX les CPA ont le casque balistique qui permet de porter le casque audio exceptionnel gallet de l’AdT mais n’en sont pas doté et vice versa !!!!! Mais nous sommes unilateralement reconnu pour nos savoirs faires old school et là toute les nations viennent rechercher nos bonnes pratiques.
        Après le monde JTACs, FACs français reprèsente 120 pax toutes armée et COS confondus nous nous connaissons tous c’est la famille, d’ailleurs nous sommes tous à djibouti pour CASEX2014 de belles photos en perspective…….:)

      • Je vois avec joie Eric que vous êtes un passionné de la question, mais n’oubliez pas qu’un site comme Avions Légendaires s’adressent aussi aux néophytes. Pensez donc à l’avenir à expliquer les abréviations que vous utilisez. Votre prose n’en sera que plus passionnante à lire.

Laisser un commentaire