Depuis hier soir jeudi 7 novembre 2013 ce sont d’importants moyens aériens et maritimes qui sont mis en œuvre au large de Hyères et de la presqu’île de Giens pour retrouver un gendarme français de 28 ans tombé à la mer lors d’un exercice conjoint avec la Marine Nationale. Désormais c’est le corps sans vie du gendarme que les sauveteurs pensent repêcher. En effet dans une eau à 18° avec une mer légèrement agitée les chances de survie sont faibles, d’autant que lors de l’accident la victime se trouvait à environ onze kilomètres des côtes.

Ce gendarme appartient au GIGN, le prestigieux et célèbre Groupe d’Intervention de la Gendarmerie Nationale. Il réalisait une mission d’entraînement avec l’équipage du bâtiment de projection le Tonnerre. C’est lors de l’ascension à l’échelle que le militaire à décroché et chuté à l’eau. Malgré d’importants moyens aériens, dont un Dauphin 2 de la Marine, un EC135 de la Gendarmerie, et un EC145 de la Sécurité Civile, aucune trace du gendarme.

Le GIGN s’attend désormais au pire tout comme l’ensemble des unités engagées dans cette opération de recherche et sauvetage en mer. Vingt-quatre heures après l’accident les espoirs semblent s’être envolés.

Photo (c) Royal Navy.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom