Un Rafale effraye les riverains à Nantes

Un Rafale effraye les riverains à Nantes

En plein débat sur la légitimité du futur aéroport nantais de Notre-Dame-des-Landes, l’affaire avait défrayé la chronique dans tout le grand ouest.  Mercredi 6 novembre, en soirée, vers 21 heures, une partie de l’agglomération de Nantes a eu la surprise d’entendre très fortement un avion la survoler. Beaucoup d’habitants d’immeubles, mais aussi de pavillons, des employés entreprises, et des agriculteurs ont ainsi eu la surprise de ne pas voir l’avion mais de très bien l’entendre. Une petite panique s’était alors emparée de la région, plusieurs dizaines de personnes allant même jusqu’à composer le 18 (numéro de téléphone d’urgence des pompiers français) plus par peur irrationnelle que par réelle détresse.

Longtemps on a cru à un avion de ligne décollant de Nantes-Atlantique, mais finalement il s’agit d’un chasseur naval Rafale M appartenant à la Flottille 12F de l’Aviation Navale. Le biréacteur de combat réalisait un vol d’entraînement nocturne en vue de son retour à bord du porte-aéronefs nucléaire Charles de Gaulle. Le pilote n’avait apparemment pas mené son avion en-dessous des seuils autorisés. Il semble simplement que l’avion aurait légèrement augmenter sa vitesse en approche de l’agglomération nantaise, suffisamment pour que cette « remise des gaz » en surprenne plus d’un.

De ce petit fait divers, somme toute assez banal, les pros et antis Notre-Dame-des-Landes se sont emparés. Les opposants y voyant une manipulation de la DGAC (Direction Générale de l’Aviation Civile) pour légitimer le futur aéroport tandis que le camp d’en face s’en servant pour justifier de la dangerosité de l’actuelle plateforme. Finalement chacun pensait à ce moment là que l’avion en question était un quelconque Airbus ou Boeing passant un poil trop bas. Force est de constater qu’ils ont tous été les dindons de cette farce involontaire d’un pilote de chasse français.

Photo (c) Associated Press.

 

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

3 COMMENTAIRES

  1. Bof … je comprend pas trop la réaction : la ou je travail, on est régulièrement survolé par un mirage volant a basse altitude.

    Ca ne me fait plus rien maintenant !

  2. Le Rafale est passé juste au dessus de chez moi, je suis dans le circuit d’approche de Nantes-Atlantique, et c’est vrai que par rapport aux bruits qu’on a l’habitude d’entendre ca tranche serieusement. Moi forcément j’ai couru à la fenetre pour voir quel genre de chalumeau c’était mais je peux comprendre que ceux qui n’ont jamais mis les pieds dans un meeting aérien s’inquiétent d’un bruit pareil.

    La seule chose à m’avoir étonné c’est sa trajectoire, il a coupé le circuit d’approche IFR habituel. Peut etre que le vent avait tourné à ce moment là.

  3. Tous les week-end, j’ai des 2000 qui passent en BA juste au dessus de ma terrasse, le pied, surtout l’été quand il fait beau. Vivement que les rafales arrivent……

Laisser un commentaire