2013, une année exceptionnelle pour Airbus

2013, une année exceptionnelle pour Airbus

logo Airbus GroupL’information a été rendue publique ce lundi 13 janvier par les responsables même d’Airbus Group. L’avionneur européen Airbus a vendu en 2013 un total de 1503 avions, devançant ainsi son concurrent principal Boeing. Le constructeur de Seattle n’a vendu « que » 1355 avions. Les avionneurs Bombardier et Embraer sont naturellement derrière, tout comme les constructeurs russes. Si les actionnaires ont de quoi se réjouir avec une hausse du titre de l’ordre de près de 1% en fin d’après-midi, il n’est pas certain qu’on puisse en dire autant des employés et sous-traitants pour qui des risques de réductions de personnels pourraient encore flotter.

L’annonce a notamment renforcé l’idée d’une reprise du marché pour le géant des airs, l’A380 quadriréacteur. En effet morose en 2011 et 2012 l’avion semble avoir reprit du poil de la bête en 2013. Gageons que 2014 confirmera cette relance. Les deux autres grands gagnants sont l’A320Neo dont le premier vol commercial est attendu pour la fin de l’année, et surtout l’A350, le petit dernier de la famille. Ce biréacteur à long rayon d’action doit permettre à Airbus de reprendre l’avantage sur un marché où le 777 et le 787 semblent bien implantés. Les déboires, très médiatisés, de ce dernier vont certainement jouer en faveur de l’A350.

Cependant il faut savoir raison garder, si l’année a été exceptionnelle, il reste des zones sensibles. L’A380 n’aura vraisemblablement pas atteint en décembre prochain son seuil de rentabilité, le « superjumbo » européen n’étant pas prévu pour un tel résultat avant 2015. Reste aussi le cas du petit A318, un avion toujours chahuté par Bombardier et Embraer sur le marché ultra concurrentiel du transport régional rapide. Et là Airbus n’est pas dans son cœur de métier, et cela s’en ressent. Alors non tout n’est pas rose pour le constructeur toulousain, loin s’en faut. Cependant on peut se dire qu’Airbus est plus que jamais l’un des avionneurs les plus attractifs du moment pour les passionnés, autant que pour les néophytes.

Par contre aucune annonce, même pas d’allusion à l’Airbus A360, ce futur biréacteur dont beaucoup semblent désormais convaincus de l’existence prochaine, et ce bien au-delà des vues d’artistes parues dans la presse spécialisée ou sur le web. On verra bien ce qu’il en sera dans l’année à venir, peut être une surprise à Farnborough.

Illustration (c) Airbus Group

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire