L’administration américaine place les Boeing 767 sous surveillance

L’administration américaine place les Boeing 767 sous surveillance

L’information mérite qu’on s’y attarde quelque peu. La FAA, la Federal Aviation Administration, vient d’ordonner une inspection massive de l’ensemble des Boeing 767 immatriculés aux États-Unis. En fait cette surveillance accrue du 767 concerne des craintes sur des rivets de fixation au niveau des stabilisateurs horizontaux. Il y a en effet risque de défaillance pouvant mener jusqu’à une perte de contrôle de l’appareil, voire un décrochage soudain qui pourrait ensuite conduire au crash. Tout cela est bien entendu à prendre au conditionnel.

Malgré les relatifs risques pour l’aviation civile le délai imposé par l’aviation civile américaine est confortable pour les transporteurs. Ils ont six ans pour se mettre en conformité avec la directive publiée ce lundi 27 janvier 2014. Il faut savoir que la cause de ce risque de défaillance est connu de la FAA depuis fin 2000. Certains problèmes purement bureaucratiques ont cependant retardé la prise de décision d’inspection de la part des fonctionnaires fédéraux américains.

Assemblé à plus de mille exemplaires le biréacteur Boeing 767 est particulièrement répandu aux États-Unis avec un peu plus de quatre cents exemplaires en service actuellement. Jugé plutôt fiable l’avion est souvent utilisé comme gros porteur sur les vols intérieurs américains. Les compagnies aériennes Delta Airlines et American Airlines en sont les deux principaux utilisateurs. En Europe l’avion est en perte de vitesse nette depuis une dizaine d’années au profit principalement de l’Airbus A330 et du futur A350.

Photo (c) Reuters.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire