Le Camel en Légo

Le Camel en Légo

Vous allez me dire que je suis un peu vieux pour jouer aux Légo. Jusqu’à il y a quelques jours j’aurai sûrement abondé dans votre sens. Mais ça c’était avant… que des amis m’en offrent au réveillon du Jour de l’An. Il s’agissait de la fameuse boite du Sopwith Camel dont nous avions déjà annoncé la sortie il y a environ un an et demi.

Gros plan sur le moteur en étoile et les mitrailleuses du Camel.
Gros plan sur le moteur en étoile et les mitrailleuses du Camel.

En voyant la boite, je me suis dit que ça allait me prendre des jours et des jours pour monter ce truc. Au total 883 pièces la compose, allant des plaques aux minuscules bidules qui s’emboitent. Sans compter également les ficelles, élastiques, autocollants, ou pièces biscornues qui viennent renforcer l’impression de bizarrerie du jouet. En fait en à peine cinq heures c’était plié. Ou plutôt c’était monté.

Au final un Légo plutôt agréable à construire, qui rappelle fortement les souvenirs d’enfance. Un jouet bien fignolé, si on excepte les deux pauvres élastiques bleus censés figurer les pneus des roues, et qui ont beaucoup de mal à tenir en place. Presque une maquette même avec ses généreuses dimensions, quarante centimètres de long pour cinquante d’envergure, autant le dire de suite ça va prendre de la place sur mes étagères. Mais bon au final un cadeau extraordinaire, et un plaisir totalement sain.

Photos (c) Arnaud Lambert.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire