Les hélicos bombardiers d’eau en action en Californie

Les hélicos bombardiers d’eau en action en Californie

La saison des feux de forêt n’aura pas connu de répit ces derniers mois aux États-Unis. C’est le triste constat qu’ont fait depuis quelques semaines les pompiers basés dans le sud de la Californie. Avec une température moyenne, en journée, de 21°C le mercure bat des records depuis le début du mois de décembre. Rarement le grand état de l’ouest américain n’aura eu à subir des fêtes de fin d’années aussi douces. Résultat les massifs forestiers et les plaines s’embrasent.

Cela se traduit par une mise en alerte quasi permanente des moyens de lutte contre les feux de forêts, qu’ils soient terrestres ou aériens. Même le puissant Los-Angeles Fire Department, le corps des sapeurs-pompiers de Los-Angeles, se voit parfois dépassé par les évènements. Du coup les hélicoptères bombardiers d’eau prennent les airs quasi quotidiennement en ce moment. Aérospatiale AS-350, Bell 205, Bell 412, Sikorsky S-61, Sikorsky S-70, et autres voilures tournantes passent donc leur temps à attaquer les feux au moyens de centaines de litre d’eau et de liquide retardant.

Un Sikorsky S-70 des pompiers du comté de Los Angeles avitaille en eau au-dessus d'un terrain de golf.
Un Sikorsky S-70 des pompiers du comté de Los Angeles avitaille en eau au-dessus d’un terrain de golf.

Cette impossibilité de « mettre en pause » la saison des feux de forêt a des conséquence, autant sur les pompiers que sur le matériel. Sur les personnels le stress et la fatigue ne jouent pas en faveur des corps et des esprits. Côté matériel, camions et hélicos sont mis à rude épreuve, et leur usure naturelle se voit accélérée.

Alors aux États-Unis certains verraient d’un bon œil la possibilité de développer un vrai service fédéral en charge de la lutte anti-aérienne contre les feux de forêt, un peu à la manière des unités de sécurité civile existants en Europe, et permettant ainsi de venir en renfort des moyens locaux. Pour l’instant les seuls possibilités sont l’appel aux services forestiers de l’USFS ou bien aux forces armées, et notamment aux quelques Hercules disposant d’un kit de transformation rapide en bombardiers d’eaux. Des hélicoptères de la garde nationale peuvent également attaquer les feux.

Sikorsky S-61N de l'USFS se préparant à décoller, avec son Bamby Bucket accroché.
Sikorsky S-61N de l’USFS se préparant à décoller, avec son Bamby Bucket accroché.

En attendant une telle initiative, encore très hypothétique, ce sont donc les comtés, les municipalités, ou encore les états, qui arment de tels hélicoptères. Et ce sont donc eux qui supportent le coût économique et humain de cet engagement sans limite pour protéger l’environnement.

Photo (c) Los Angeles Fire Department & USFS.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire