Les marins du Chokalskiy secourus par un hélicoptère chinois

Les marins du Chokalskiy secourus par un hélicoptère chinois

Ils étaient devenus les vedettes involontaires des médias internationaux depuis plusieurs jours. Les marins et scientifiques du navire d’exploration russe Chokalskiy ont été secouru après plus d’une semaine d’isolement polaire. Bloqué par la banquise depuis le 24 décembre ces hommes et ces femmes attendaient avec impatience d’être secourus.

Après deux tentatives échouées, l’une de la part du brise-glace australien Aurora-Australis, et l’autre du navire français d’expérimentations Astrolabe, c’est finalement un autre brise-glace, le navire chinois Xue-Long qui a réussi à les atteindre ce 1er janvier en fin d’après-midi. A son bord un hélicoptère de sauvetage Kamov Ka-32C a pu commencer à évacuer les marins et scientifiques dès ce 2 janvier au matin.

L'hélicoptère de sauvetage Ka-32C sur le pont du brise-glace Xue Long.
L’hélicoptère de sauvetage Ka-32C sur le pont du brise-glace Xue Long.

Il faut savoir que le Chokalskiy était sur zone pour mener à bien une mission scientifique avec des personnels australiens, britanniques, et néo-zélandais. L’équipage de conduite du navire était quand à lui intégralement russe. Au total ce sont 74 personnes, dont 52 scientifiques et ingénieurs qui sont donc à secourir. Le Kamov a héliporté en priorité les cinq dont la santé était la plus fragile.

Les opérations de sauvetage aérien sont prévues pour durer une bonne partie de la journée et certainement aussi le lendemain. Quoi qu’il en soit l’aventure qui devait rendre hommage au savant et aventurier australien Douglas Mawson, ne sera donc pas une franche réussite. Elle nous rappelle aussi à quel point malgré toutes nos technologies high-tech l’homme et la machine demeurent totalement tributaires de la nature. Une fois encore le sauvetage vient des airs, sous la forme d’un hélicoptère, prouvant un peu plus l’extrême utilité de ces engins.

Photos (c) presse chinoise.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

2 COMMENTAIRES

    • En effet c’est une info relayée par plusieurs médias. Après il faut savoir que le Xue-Long est avant tout un navire de sauvetage, il peut rester « bloqué » par la banquise bien plus longtemps, il a les vivres suffisantes à bords, et le carburant en conséquence.

Laisser un commentaire