Un Mirage III biplace s’écrase au Pakistan, aucun survivant.

Un Mirage III biplace s’écrase au Pakistan, aucun survivant.

Certains les croyaient tous bons pour les musées, ou pis pour les marchés à la ferraille, mais les Dassault Mirage III volent encore au sein de la Pakistan Air Force. Enfin depuis ce jeudi 16 janvier 2014, il y en a un de moins. En effet, un Mirage IIIDP biplace de transformation opérationnelle s’est écrasé dans le nord du Pakistan. Tombé dans le région septentrionale du Penjab l’avion semble avoir été victime d’une panne de réacteur. D’après les autorités locales l’élève et son instructeur n’auraient pas survécu au crash. Assez étrangement il semble qu’ils ne se soient pas éjectés.

Le Pakistan est actuellement l’un des deux derniers utilisateurs militaires du chasseur français avec une grosse soixantaine de machines en service. Si certains ont été achetés neufs en 1968, d’autres ont été acquis de seconde auprès de l’Australie et de l’Espagne. Même l’Armée de l’Air leur a livré une partie de ses anciens avions. Actuellement utilisés pour la défense aérienne les Mirage III pakistanais devraient quitter le service à l’horizon 2017/2020 après un demi-siècle de bons et loyaux services. C’est le JF-17 Thunder sino-pakistanais qui prendra alors la place du Mirage III.

Photo (c) Pakistan Air Force

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

7 COMMENTAIRES

  1. Je crois qu’ils raflent tous les Mirage III et pièces disponibles de par le monde. Chiliens, Vénézuéliens et Colombiens, et bientôt (?) Argentins aussi ?
    Les Australiens avaient dû ‘planquer’ tous leurs Mirage III et pièces diverses qu’ils voulaient garder ou refiler à des musées locaux, de peur que les militaires Pakistanais n’achètent tout !
    Le principal ennemi mortel du Pakistan est plutôt l’épidémie de maladie mentale appelée islamisme… mais ceci est un autre sujet !
    Vu la densité de population dans certaines zones du Pakistan, on peut croire qu’ils se sont écrasés pour éviter des habitations, sans doute ?

    • Merci pour l’info au sujet des Mirage sud-americains je ne le savais pas. A se demander quand même à quoi sert ces efforts pour garder le vénérable Mirage III en service… D’ailleurs je me demande où en est le programme JF-17. Et j’ai lu aussi qu’ils pourraient commander des J-10. A vérifier. ..

  2. Je vole régulièrement sur Peshawar, et on en voit de temps en temps. Ils ont une usine spécialement dédiée au reconditionnement des vieux MirageS III, achetés notamment en Lybie, au Liban, au Zaire je crois, en Australie et en Espagne bien sûr, et en France il y eut les contrats ROSE où on leur a refilé en gros tous les Mirage 5 et certains III de l’AA – dont certains construits « hors fenêtre » avaient encore beaucoup de potentiel. Certains ROSE ont deux centrales inertielles…
    Il semble que leur frénésie d’achat se soit quand même un peu calmée ces derniers temps – les Mirage chiliens sont restés là où ils étaient.
    Le JF17 leur cause des soucis, car la Chine s’en est retirée…

    • Comme ‘porte-missiles’, les Mirage III sont des avions tout-à-fait convenables avec de bonnes performances encore. Encadrés par des F-16 ou JF-17 qui ont de meilleurs équipements électro-magnétiques, ils font, au moins, ‘masse’.
      Une hypothèse quant aux Mirage chiliens : la part importante de composants israéliens dedans les a peut-être gênés ? Encore que ?
      Merci pour l’info à propos du JF-17. Il est vrai que c’était un peu un concurrent direct du J-10 que la Chine essayerait de placer à l’exportation (sans succès au Brésil, par exemple).

  3. Bonjour pour votre le projet JF 17 continue avec le rentre de bloc 2 service le. 18 decombre 2013 est pour les mirage il rester on en service parce que ils sont capacité nucléaire avec le missile raad de air sol

Laisser un commentaire