Boeing commence mieux l’année qu’Airbus.

Boeing commence mieux l’année qu’Airbus.

Si 2013 a fait d’Airbus le premier constructeur mondial d’avions de ligne, le début de 2014 ne semble pas s’orienter dans le même sens. En effet plusieurs médias économiques allemands, britanniques, et français semblent indiquer une nette reprise en provenance de Seattle. En langage clair Boeing devance Airbus pour le mois de janvier 2014 et les premiers jours de février.

Les chiffres sont là. Airbus annonce avoir livré 39 avions, tous avions de ligne confondus, tandis que son concurrent américain en annonce 45 pour la même période. La différence n’est pas énorme, mais suffisante pour que des questions commencent à se poser sur un éventuel retour en force de Boeing. Six machines, pas grand chose certes, mais assez pour inquiéter les salariés et actionnaires du groupe européen.

Dans le même temps Boeing annonce avoir enregistré 45 commandes fermes dans le mois contre seulement cinq chez Airbus. Dans les deux cas les chiffres sont nettes, c’est à dire que les annulations de commandes ont été retranchées. Et là force est de constater la bonne santé américaine au détriment de son concurrent européen.

Mais tout n’est pas gris pour l’avionneur toulousain. Si Airbus n’a construit que 39 avions c’est tout de même 10% de mieux qu’à la même époque l’an dernier. Janvier 2013 avait en effet été marqué par l’usinage de 35 avions européens. Ce qui indique là encore que le malaise chez Airbus n’est vraisemblablement que passager.

Dans le même temps Airbus et Rolls-Royce ont annoncé un chantier de refonte complet du Trent 900 afin de relancer la carrière de l’A380. Le superjumbo européen est en effet en perte de vitesse depuis quelques semaines, malgré quelques ouvertures, notamment vers le loueur d’avions Doric. Quand à Engine Alliance, il ne semble pas que le GP-7200 soit en voie de modification majeure.

Au final un début d’année plein de questionnements pour Airbus, mais pas de quoi tirer le signal d’alarme. Du côte de chez Boeing on n’est sûrement pas encore à sabrer le champagne, mais à quelques mois de Farnborough ce genre d’annonces à de quoi rassurer personnels et financiers.

Illustration (c) Boeing Company.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire