Des batteries Iskander non loin de Sotchi ?

Des batteries Iskander non loin de Sotchi ?

En décembre dernier la Russie déployait des batteries de missiles sol-sol Iskander dans l’enclave de Kaliningrad, un territoire coincé au milieu de l’Union Européenne, un peu à la manière de la Suisse mais en moins riche (notamment en matière de chocolats et de fromages à trous) et potentiellement un peu plus belliqueux. La réaction de l’OTAN ne s’était pas faite attendre avec un renforcement de ses moyens de combats en mer Baltique.

Cette fois-ci plusieurs médias indépendants russes, mais aussi géorgiens, indiquent que de telles batteries seraient déployées autour du site olympique de Sotchi. Il est largement compréhensible que la Russie privilégie la sécurité dans l’instable région du Caucase, comme les Britanniques l’avaient fait à Londres il y a deux ans, mais ce déploiement de missiles balistiques pourrait bien être vécue comme une nouvelle provocation de Moscou. Notamment de la part des Américains et de l’UE.

Cependant la Russie a dorénavant placé ses missiles hors de portée des escadrilles de chasse de l’OTAN, sauf peut être si celles-ci étaient prépositionnées à Incirlik-AB en Turquie. Reste aussi l’US Navy qui pourrait faire patrouiller un de ses portes-avions en Méditerranée orientale, donc à moins de 2000 kilomètres de la région… juste histoire de rappeler aux Russes qu’ils ne sont pas totalement tous puissants dans le Caucase.

Il reste toutefois qu’aucun grand média occidental n’a repris l’info et que celle-ci doit donc être considérée avec la plus grande prudence. En ces périodes où les rumeurs prennent des proportions alarmantes, sachons raison garder. Pourtant ce déploiement est bien dans l’esprit actuel des dirigeants de Moscou pour qui la sécurité et la protection de leur pays passent avant toute considération idéologique, et notamment humaniste.

Photo (c) Wikimédia Commons.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

4 COMMENTAIRES

  1. pour défendre un site face a un éventuelle attentat terroriste, un missile sol-air, sa passe, un porte-helicoptere, soit, un escadron de combat limite, mais un missile balistique de quatre tonne (dont 800kg d’explosif) …. je vois pas trop de méthode qui ne pulvériserait pas le dit site .

Laisser un commentaire