L’armée syrienne bombarderait ses populations au TNT

L’armée syrienne bombarderait ses populations au TNT

On le sait les informations en provenance du front syrien sont très difficiles à vérifier. Cependant quand il y a convergence de médias « sérieux » sur un même fait on peut se dire qu’il y a des chances de véracité. Et une info surprenante tourne depuis quelques jours dans les différentes rédactions américaines et européennes. Ce sont principalement France Info et la BBC qui auraient soulevé le lièvre.

Il semblerait que les forces loyalistes du dictateur syrien aient pris pour cible la ville d’Alep au moyen de bombardements aériens d’un nouveau genre. Des hélicoptères approcheraient de la ville à moyenne altitude et lanceraient des barils remplis de TNT. Il semble s’agir de Mil Mi-8, les « bombes » seraient lancées depuis la porte de chargement arrière. Celles-ci exploseraient à l’impact, engendrant des dégâts phénoménaux, ainsi que bien entendu de nombreuses victimes. Plusieurs ONG, notamment non syriennes, rapportent des faits similaires.

Sur ce (mauvais) cliché on distingue un baril ou une bombe chutant d'un hélicoptère Hip au-dessus d'Alep.
Sur ce (mauvais) cliché on distingue un baril ou une bombe chutant d’un hélicoptère Hip au-dessus d’Alep.

Même si le TNT est une arme conventionnelle, il n’est quasiment plus utilisé de nos jours dans les forces armées occidentales. Pour mémoire le TNT (ou trinitrotoluène) est un explosif d’origine chimique inventé au XIXème siècle par un savant allemand, Julius Wilbrand. Particulièrement employé durant la Première Guerre mondiale, le TNT possède également des propriétés méconnues d’arme chimique, au long terme.

En effet il est réputé pour grandement agresser les sols, polluant durablement ceux-ci et attaquant même le corps humain. Les survivants d’attaque au TNT développent généralement des pathologies lourdes types cancers du foie, de la rate, et des testicules. Et c’est là toute la problématique des supposées attaques syriennes avec cet explosif, c’est que cela confirmerait que le pouvoir en place n’a pas renoncé à l’emploi des armes chimiques.

Mais ce bombardement tendrait aussi à démontrer que l’arsenal syrien s’amenuise. Transformer des barils en bombes n’est pas anodin. Les armuriers syriens ont théoriquement pleinement les moyens d’intégrer le TNT dans des corps de bombes existants déjà. Sauf si le pays n’a plus suffisamment de bombes. Affaire à suivre.

Photos (c) Reuters.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

6 COMMENTAIRES

  1. Cette info n’est hélas pas nouvelle. Voir (si mes souvenirs sont bons sans avoir le magazine sous la main) le dernier numéro d’Air Combat et l’article de Tom Cooper.

    • Sauf que cette fois ci elle est corroborer par des médias généralistes, et semble avoir été vérifiée. En effet en novembre dernier déjà des rumeurs existaient sur l’utilisation de TNT sans pour autant en avoir des preuves tangibles. Cette fois ci on semble s’orienter vers une véracité totalement prouvée.
      La semaine dernière le Time annonçait même que l’ONG Human Right Watch avait acquis des certitudes sur de tels bombardements entre le 15 et le 18 janvier 2014.

      • Alors je vous le conseille vivement! 😉 c’est un très bon nouveau magazine.
        Pour en revenir à la Syrie, il est clair je trouve que le régime syrien sait qu’il peut agir en toute impunité. Je n’ai vu, lu ou entendu aucune réaction des dirigeants occidentaux, à moins que je sois passé à côté? La Syrie reste un problème très difficile à gérer…

        • Pour refermer la parenthèse sur ce magazine, je l’ai lu une fois j’ai été déçu. C’est très en dessous d’Air Fan et d’Air Force Monthly et ça ne me fera jamais oublier le regretter Air Zone.

Laisser un commentaire