Quand on lit les magazines aéronautique, que ce soit Air Fan, Air Force Monthly, ou d’autres on se dit que le métier de photographe aéronautique c’est quelque chose de vraiment éprouvant. Être obligé de capter la meilleure lumière pour rendre encore plus beau les avions de combat, avoir des laissez-passer pour entrer dans les plus surprenants aéroports et bases aériennes du monde, pouvoir monter dans des aéronefs généralement réservés aux militaires, c’est pas évident à vivre. Non y a pas à dire ils ont un boulot très très éprouvant.

Dernier exemple en date ces photographes aéronautiques, civils et militaires confondus, qui en juin 2013 se trouvaient à l’arrière d’un Airbus Military C-105 de la Força Aérea Brasileira lors de l’exercice international Cruzex 2013.

Même si la position n'est pas d'un confort irréprochable, le point de vue lui l'est.
Même si la position n’est pas d’un confort irréprochable, le point de vue lui l’est.

Je tiens à préciser que cette photo est réalisé sans aucun trucage, ces cinq photographes existent vraiment. Grrrrrr….

Photo (c) Força Aérea Brasileira.

1 COMMENTAIRE

  1. […] Photographe aéronautique, c’est vraiment un boulot super dur ! : Pour illustrer de nombreux documents techniques ou promotionnels les photographes spécialistes des avions sont parfois obligés de se mettre dans des situations peu confortables, voir dangereuses pour certains. Pourtant ce genre de photographie est particulièrement préparée avec de nombreux briefing au sol afin de garantir la sécurité de tous pilotes et photographes. […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom