Israël reprend ses raids aériens contre Gaza

Israël reprend ses raids aériens contre Gaza

Depuis maintenant quelques jours des éléments de Heyl Ha’Avir ont repris des raids aériens contre le territoire palestinien de Gaza. La raison invoquée par l’état-major de Tsahal est liée à des tirs de roquettes sol-sol venus justement de Gaza et attribués au groupe terroriste du Jihad Islamique. Au moins trois de ses combattants auraient justement été tué ce jeudi 13 mars par les bombardements de l’aviation israélienne. Jusque là j’ai envie de vous dire qu’on a rien à leur reprocher, c’est une guerre, les uns tirent sur les autres, les autres ripostent, c’est assez logique. Sauf que le Jihad Islamique a installé ses différentes bases dans les immeubles d’habitation. De ce fait ils sont devenus les cibles des chasseurs-bombardiers et hélicoptères de combat israéliens. Et ce sont les populations civiles gazaouies qui trinquent.

Pour mémoire il faut se souvenir que la Bande de Gaza est un minuscule territoire. Il ne représente que 360 km² pour une population estimée à un peu plus d’un million sept cents mille personnes. Environ 60% d’entre eux auraient moins de vingt ans. Par comparaison New York City et le Grand Paris mesurent respectivement 785 km² et 862 km². C’est vraiment pas grand. En outre le territoire de Gaza est considéré par les Nations Unies et pas plusieurs ONG comme l’un des territoires les plus pauvres et les plus démunis sanitairement de la planète. Autant dire que les bombardements n’arrangent pas les choses. Administrativement la Bande de Gaza est rattachée à l’Autorité Palestinienne. Cependant plusieurs dizaines de kilomètres de territoire israéliens séparent Gaza de Ramallah, la capitale palestinienne. Ce pays ne possède aucune aviation de combat.

Le F-16C/D reste encore de nos jours la cheville ouvrière de l'aviation de combat israélienne.
Le F-16C/D reste encore de nos jours la cheville ouvrière de l’aviation de combat israélienne.

C’est pourquoi les appareils de combat israéliens ne craignent pas grand chose des Gazaouis. Même si la télé israélienne fait souvent état de la présence de missiles sol-air SAM-7 à Gaza, ceux ci sont en fait extrêmement rares, car chers et finalement peu efficaces face à des aéronefs ultra-modernes et sur-protégés comme le sont ceux de Heyl Ha’Avir.

De ce fait cette série de raids aériens réveille de vives tensions entre les deux capitales, au point que le président Mahmoud Abbas n’a pas hésité à saisir le Conseil de Sécurité de l’ONU pour lui demander de faire stopper ces frappes aériennes, ainsi que les tirs d’artillerie contre les populations civiles de Gaza.
Il faut dire que depuis novembre 2012 les différentes parties de cette guerre observaient une trêve relative. Visiblement ils ne l’observent plus.

Photos (c) Heyl Ha’Avir.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire