Les Crazy Hawk changent de livrée

Les Crazy Hawk changent de livrée

Bombardier EO-5C Crazy Hawk

Voilà un avion militaire fort discret. Le De Havilland of Canada EO-5C Crazy Hawk est un avion méconnu de ce côté ci de l’Atlantique, et pour cause il s’agit d’un des avions espions les plus discrets de l’arsenal américain. Les EO-5C Crazy Hawk servent aux missions de renseignements et de reconnaissance tactique au profit de l’US Army. Et inutile de dire qu’ils ne sont pas franchement mis en avant.

Si la majorité d’entre eux, neuf en fait, sont mis en œuvre par le 204th MIB (Military Intelligence Battalion et non Men In Black), trois autres le sont par le 3rd MIB basés en permanence à Camp Humphrey en Corée du Sud. Ce sont ces derniers qui viennent de voir leur livrée transformés. Ils ont abandonnés tous marquages militaires au profit d’une livrée unie blanchâtre rehaussée seulement du drapeau américain sur l’empennage et de son immatriculation civile, américaine là-encore. Mais ne nous y trompons pas ces avions sont bien des machines militaires.

Sur ce cliché les nombreuses antennes du Crazy Hawk apparaissent bien.
Sur ce cliché les nombreuses antennes du Crazy Hawk apparaissent bien.

En fait un œil non habitué pourrait croire en effet que les EO-5C sont de paisibles Dash-7 de transport régional. Cependant les antennes qui le hérissent et l’obstruction de certains de ses hublots nous ramènent rapidement à la dure réalité des choses : cette machine est bien un avion espion. Sa spécialité est d’ailleurs la reconnaissance à basse et moyenne altitude et l’interception des communications ennemies. Il a notamment la capacité d’écouter et de brouiller les ondes GSM, celles là même émises par nos téléphones portables. On sait aujourd’hui que c’est ainsi que le terroriste saoudien Oussama Ben Laden fut traqué durant une dizaine d’années après les attentats du 11 septembre 2001.

Ces avions sont rarissimes, et le fait que l’US Army publie (au compte goutte reconnaissons le) des photos d’eux, relève de l’exceptionnel. Cette arme américaine n’est en effet pas particulièrement connue pour son goût immodéré dans la communication en direction des médias et du grand public. D’autant qu’elle a longtemps nié l’existence ce des avions, même quand ils étaient connus sous la désignation de RC-7B. Les Crazy Hawk figurent parmi les avions les plus mystérieux aux États-Unis, leur avionique et leurs systèmes de guerre électronique sont inconnus encore à l’heure actuelle. Alors que ces avions servent depuis le milieu des années 1990.

Photos (c) US Army.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire