L’increvable Alouette III au service des élèves officiers de la Marine

L’increvable Alouette III au service des élèves officiers de la Marine

Voilà un hélicoptère qui aura été largement amorti. L’Alouette III est probablement l’hélicoptère le plus inusable de tout l’arsenal français. Preuve en est, l’exercice réalisé ce dimanche 16 mars 2014 au large des côtes portugaises par un appareil appartenant à la Flottille 22S embarqué à bord du Bâtiment de Projection et de Commandement Mistral, dans le cadre de la mission de formation des futurs officiers de la Marine Nationale : la mission Jeanne d’Arc.

L'Alouette III en stationnaire au-dessus du Rubis.
L’Alouette III en stationnaire au-dessus du Rubis.

Pour cela l’Alouette III à réalisé une série de treuillage des jeunes élèves officiers sur le Sous-marin Nucléaire d’Attaque Rubis. Partis du BPC les stagiaires ont pu goûter la stabilité légendaire du monoturbine de Sud-Aviation. Surtout ils ont pu se former à cette procédure si particulière qui permet de déposer, ou plus fréquemment d’évacuer un membre d’équipage depuis ces bâtiments si sensibles que sont les SNA. Dans les faits l’équipage du Rubis a du ralentir pour permettre au pilote de l’hélicoptère de déposer en sécurité ses passagers si particuliers.

Fort heureusement l’exercice s’est déroulé sans accroc et par une mer calme. Il aura permis de démontrer également (si besoin en était encore de le prouver) la totale polyvalence de l’Alouette III. Mais il pose aussi une question, simple à priori, mais assez compliquée pour les amiraux français : quel hélicoptère pourra un jour remplacer réellement l’Alouette III ? Et force est de constater que du côte de la rue Royale on est pas pressé d’y répondre.

Quoiqu’il en soit cet exercice fut aussi l’occasion pour les photographes de la Marine Nationale de s’en donner à cœur joie, comme vous pouvez le remarquer au travers des deux clichés sélectionnés pour ce court article.

Photos (c) Marine Nationale.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

2 COMMENTAIRES

  1. Plutôt que de remplacer ce qui donne entière satisfaction, n’y a-t-il pas possibilité d’envisager des versions améliorées de cet excellent appareil ?

  2. L’armée française veux ce montrer en pointe au niveau armement, donc je doute qu’ils sortent une nouvelle version de l’Alouette. Je pense que le succèsseur de l’Alouette soit le Lynx ou un autre appareil léger du genre.

Laisser un commentaire