Dragon 973, l’hélicoptère de la discorde.

Dragon 973, l’hélicoptère de la discorde.

À peine arrivé qu’il sème déjà le trouble. « Il » c’est l’Eurocopter EC145 nouvellement affecté au détachement guyanais de la Sécurité Civile. Dragon 973 était attendu depuis quinze ans par les services de l’état en Guyane française. Il faut dire que depuis le retrait de la dernière Alouette III rouge, au siècle dernier, le département d’outre-mer n’avait pas vu évoluer le moindre rotor estampillé Ministère de l’Intérieur. Objectivement parlant ça fait long.

Là où il y a polémique c’est qu’il ne s’agit nullement d’un appareil neuf, mais d’un hélicoptère redéployé depuis la métropole. Et la polémique ne vient pas de nos concitoyens guyanais mais plutôt de ceux du Pas-de-Calais. Car avant d’être Dragon 973 cet hélico était Dragon 62. Force est de constater que certains parmi la communauté des services de secours dans ce département septentrional ont du mal à avaler la pilule. Désormais ils devront composer avec l’hélicoptère du SAMU 62 et avec Dragon 59,  basé à Lille, un peu plus au nord.

La fronde est même reprise par des élus locaux de tous bords. Il faut dire que beaucoup pointent du doigt une décision qu’ils jugent purement politique, au moment où l’une des ministres les plus populaires du gouvernement est en plus une ancienne députée guyanaise, madame Christiane Taubira. Place Beauvau on assure que la décision d’envoyer là-bas un Dragon avait été prise par le Président de la République dès son arrivée à l’Élysée. Et on touche là au cœur du problème : tout ce qui touche aux redéploiements de matériels est souvent ressenti comme injuste, alors même que c’est juste logique dans un pays qui n’a plus les moyens d’investir dans du neuf.

Second point qui semble faire vraiment et passionnément polémique en France, c’est la nouvelle livrée d’action de l’État. Une livrée tricolore qui n’est pas sans rappeler celle porter par certains AS-365 de la Marine Nationale affectés eux aussi outre-mers. Sur les réseaux sociaux et certains forums dédiés c’est un véritable déferlement parfois assez dur contre l’affectation guyanaise de l’hélicoptère.

Il ne faut pas oublier que la Guyane est le département français sur lequel la délinquance transfrontalière est la plus violente et la plus déterminée. Que ce soit les passeurs de clandestins, les orpailleurs illégaux, ou les trafiquants de drogue beaucoup n’hésitent pas à utiliser des moyens très lourds pour venir à bout des forces de l’ordre. Là-bas la kalachnikov, si chère à nos journalistes marseillais, n’a rien d’inhabituelle. Un Dragon 973 plus police que sapeurs-pompiers a donc assez logiquement toute sa place. Voilà à mon avis le pourquoi du comment de cette livrée qui n’est pas sans rappeler celle portée par les voitures de la Police Nationale.
Néanmoins les sapeurs-pompiers y auront pleinement accès, la préfecture de Cayenne l’a assuré. D’ailleurs les soldats du feu ont jusqu’au 1er juin, date officielle de son entrée en service, pour s’entraîner aux manœuvres aux côtés de Dragon 973.

Enfin il tient de signaler que le Ministère de l’Intérieur a indique que cet hélicoptère ne serait pas prioritairement affecté aux opérations types Harpie de lutte contre l’orpaillage clandestin. Les policiers et gendarmes continueront à avoir recours aux Fennec et Puma militaires.

Tout ça pour expliquer que perso j’ai du mal à saisir pourquoi tant de personnes se lâchent ainsi contre Dragon 973. L’égoïsme de certains fait peine à voir. En tous cas je me réjouis que nos concitoyens guyanais puissent enfin jouir d’une machine performante et fiable. Longue vie à Dragon 973.

Photo (c) France Télévision.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

3 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,

    Pour info il n’y a plus de Dragon 59 depuis un bon moment puisque c’est Dragon 59 de Lesquin qui est devenu Dragon 62 au Touquet et enfin Dragon 973 en Guyanne.
    Il n’y a donc plus de Dragon dans le Nord pas de Calais mais seulement des hélicos SAMU 62 et 59 et la gendarmerie à Amiens(60)

      • Pardon Amiens(80), ce n’est pas un moyen de la sécurité civil mais de la gendarmerie.
        Quand on regarde la carte des bases il y a comme une carence dans le nord du pays
        http://www.helico-dragon.com/contact-bases/
        Je ne suis pas certains q’un équipage/machine en vaille un autre et donc un ec135 gendarme ne peux pas forcément reprendre les missions d’un ec145 SC. Un MD900 du SAMU (qui n’est pas IFR, ni navalisé) ne peut pas reprendre les missions d’un EC145 SC.
        Sans parler des contraintes techniques et opérationnelles différentes entre appareils.
        Enfin le dauphin Marine Nat du Touquet est utilisé pour le secours en mer uniquement.
        Il suffit de demandé au pompiers des départements concernés (GRIMP, plongeurs et autres équipes spécialisées qui en sont pas dans toutes les casernes) pour qui l’hélico est le seul moyen de couvrir convenablement leur secteur.

Laisser un commentaire