« Roi Baudouin », le futur porte-avions de la marine belge

« Roi Baudouin », le futur porte-avions de la marine belge

[box type= »info » align= »alignleft » ]Ceci était un article « Poisson d’Avril » pour le 01/04/2014. Merci de ne pas prendre ce qui suit au sérieux[/box] Le gouvernement belge vient de rendre son avis, le pays va bientôt entrer dans le club très fermé des puissances disposant d’un porte-avions. On a longtemps cru que celui ci prendrait la forme d’un navire capable de recevoir uniquement des hélicoptères et des avions à décollage et atterrissages verticaux, type Harrier II, mais finalement il prendra la forme d’un porte-avions classiques à la manière de notre Charles de Gaulle.

Par contre rien n’est encore définit en ce qui concerne l’avion de combat qui sera engagé dessus, entre le Dassault Rafale M et le Lockheed-Martin F-35C Lightning II. Il est également question de l’acquisition de deux ou trois appareils de veille radar, soit des Northrop-Grumman E-2D soit des hélicoptères AgustaWestland AW.101 spécialement modifiés. Pour l’assaut et le SAR la Belgique possède déjà ses NH90 Caïman.

Ce retour en force de la Belgique sur la scène internationale démontre bien le poids diplomatique indéniable de ce petit pays qui a su se donner des moyens considérables. À n’en pas douter le porte-avions Roi Baudouin sera un des fleurons de la défense européenne lors de son entrée en service à l’horizon 2025. Il sera intégralement assemblé dans des chantiers navals d’Ostende sur la côte flamande. Les propulseurs eux, de type diesel, seront fournis par l’Américain General Electric, et en plus de la manufacture de Herstal ce sont des armuriers français et suisses qui fourniront les défenses du bâtiment.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

9 COMMENTAIRES

    • Peut-être qu’il y a un poisson d’avril mais je ne vois pas ce qu’il y aurait d’étonnant à ce que la Belgique se dote d’un porte-avions étant donné qu’elle possède une Marine de guerre. Je le sais puisque ayant été dans la Marine Nationale je me suis retrouvé à Norfolk (USA) avec des Marins Belges.

  1. Les deux qu’ils vont prendre : F35 et Rafales, les flamands sur F35 et les wallons sur les Rafales.
    Pour la propulsion aussi, les flamands seront responsables des hélices de propulsion et les wallons de celles d’étrave…
    Pour les cata…pultes, ça se discute…entre catapultage et appontage coz…
    En fait, c’est une question de rationalisation: dans la même fonction faut que tous parlent la même langue…

  2. Notons que la Suisse toujours très à cheval sur son indépendance militiare envisage de commander un porte-avions nucléaire, le « Guillaume Tell » aux chantiers de la Ciotat. Le projet s’annonce d’ores et déjà comme une vitrine du savoir faire-faire français, le point d’orgue étant le convoyage à contre courant sur le Rhône pour rejiondre la rade de Genève sur le lac Léman, pour lequel toutes sortes de difficultés techniques devront être résolues.

  3. Et bien je dois dire que je me suis presque fait avoir !
    En tout cas j’ai bien ris !

    L’année prochaine, aura-t-on le droit au Luxembourg qui investira dans un blackbird ?

Laisser un commentaire