Boeing présente son nouveau Little Bird, destiné à l’export

Boeing présente son nouveau Little Bird, destiné à l’export

Le 18 avril dernier dans un secret assez relatif la branche hélicoptère de Boeing a fait voler le premier exemplaire de l’AH-6I. Cet hélicoptère est la version export du Little Bird destiné à l’Arabie Saoudite, client de l’appareil à hauteur de 36 machines livrables entre cette année et 2017. Ce pays est le premier client étranger à acquérir officiellement le petit hélicoptère de combat américain.

Boeing AH-6I, lors de son premier vol.
Boeing AH-6I, lors de son premier vol.

C’est à n’en pas douter un coup dur pour Airbus Helicopters et Agusta-Westland, mais c’est surtout la preuve que cet appareil initialement taillé pour les forces spéciales américaines aura su trouver sa clientèle, pourvu bien entendu que le Congrès américain donne son aval à sa commercialisation future.

C’est donc sous l’immatriculation civile provisoire N306HX que le premier Boeing AH-6I a pris les airs. Destiné à des missions tous-temps il est apte à l’emport d’armements tels des missiles antichars Hellfire, mais aussi des roquettes en paniers et des pods-mitrailleuses. Surtout l’appareil emporte de manière permanente un FLIR dernière génération couplé à un désignateur laser.

Il est évident que dans une telle configuration l’Arabie Saoudite le destine à des missions de lutte anti-terrorisme et de soutien armé aux forces spéciales, c’est à dire des missions similaires à celles réalisées par les Little Bird de l’US Army.
Leur futur déploiement en unité sera certainement un évènement.

Photos (c) Boeing Company.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire