La Russie répond timidement à l’OTAN

La Russie répond timidement à l’OTAN

Depuis maintenant quelques semaines l’OTAN a déployé ses AWACS aux abords immédiats des frontières russes afin de prévenir toute intrusion de son espace aérien. Il faut dire que depuis le début de la crise ukrainienne, et encore plus après l’invasion puis l’annexion russe de la Crimée, les responsables de l’alliance Atlantique sont sur les dents face à leur ennemi historique. La réaction de Moscou ne semble pas s’être fait attendre trop longtemps. Des avions radars russes ont été observés survolant eux aussi les frontières de l’OTAN. Des opérations qui ont un vague arrière-goût de guerre froide.

Il s’agirait selon toutes vraisemblances de Beriev A-50 Mainstay. Ces avions sont en effet actuellement les principaux radars volants de l’arsenal russe. Malgré que l’avion soit connu, ses capacités réelles en 2014 restent à démontrer. Les militaires russes cultivent un tel art du secret qu’on pourrait les croire atteints de paranoïa sévère. Rien ne filtre de leurs matériels, tant ils semblent craindre l’espionnage. De ce fait on ne peut que supputer les possibilités d’emploi de ces avions. Quoiqu’il en soit ils semblent bien inférieurs aux dernières versions du E-3C Sentry américain, voire aux A-50 d’exportation.

Ce déploiement de A-50 est peut être aussi une manière pour le pouvoir central russe de calmer son opinion publique, abreuvée depuis des semaines par des rumeurs incessantes de viols de l’espace aérien par des drones et avions espions américains et européens. Les propagandistes moscovites s’en donnent à cœur joie depuis le début de la crise. Cependant une Russie aussi discrète sur son domaine militaire ne pourra jamais pleinement s’engager dans une opération de réelle communication autours de ses aéronefs de détection aéroportée, car cela l’obligerait à dévoiler certains aspects techniques de ces avions.

Reste que le déploiement de ces Mainstay a au moins le mérite de démontrer que la Russie n’a pas totalement baissé les bras face à la détermination internationale contre elle. Maintenant est-ce l’arbre qui cache la forêt ? Toute la question est là.

Photo (c) US Air Force.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

13 COMMENTAIRES

  1. De Gaulle voyait la France dans une Europe « de Gibraltar à L’Oural »
    …et hors de l’OTAN.
    25 ans après la fin du pacte de Varsovie..peut-être pour justifier son existence
    , l’OTAN voudrait faire la guerre à la Russie
    …et la France est dedans !
    De Gaulle avait au moins une vision et de la France et de l’Europe
    , ET…sans les USA aux commandes !

    Souce SIPRI 2010 – Budget militaire russe est de :

    USA = 698milliards/an (UE = 300/an )
    , Chine = 114/ an
    , France = 61 / an, Royaume-Uni = 57/an
    , Russie = Japon = 52/an
    …qui devrait avoir peur de qui ?
    …qui agresse qui ?

    • De Gaulle était contre un « béni oui oui » donnè a Washington mais soutenait nos alliés chaque fois que la la situation l’exiger. Mur de Berlin, Crise de Cuba, etc.

      Et une ANNEXION en Europe est une affaire sérieuse !

  2. je pense qu’il ne faut pas jouer avec le feu, d’une part les russes sont chez eux, c’est leur histoire!!!!!!

    nous devons nous occuper de notre pays la FRANCE, qui se trouve dans le mur!!!!!

    • Mon cher Ratel ce n’est pas la France qui entretient cette guerre des nerfs avec la Russie mais l’OTAN. Maintenant si le pouvoir russe n’avait pas décidé de frapper le premier en annexant une partie de l’Ukraine voisine, jamais l’organisation Atlantique n’aurait répondu, et n’oubliez pas que certains membres, par ailleurs également membres de l’UE tout comme la France, ont demandé l’aide l’OTAN face aux menaces russes : les états baltes et la Pologne.

      Quand à votre analyse de la situation en France, ce n’est pas le lieu pour ce genre de débat, vous avez des sites spécialisés dans les questions de politique politicienne. Ici c’est l’aéronautique et l’aviation qui nous intéressent.

      • mon cher Arnaud,

        bienreçu votre message, quand à mon analyse de la situatio de la France ce n’est pas anodin!!!!!
        quand à l’OTAN elle n’est pas menacée, puisque c’est le territoire russe qu’il s’agit.
        c’est scandaleux d’envoyer des rafales NORMANDIE-NIEMEN à la frontiére, il ne faut pas oublier que ce groupe de chasse c’est battu auprès des russes pour notre liberté, cher Arnaud ne jamais l’oublier!!!!!

        d’une part je me présente en tant que pupille de la nation , mon père et décédé en service commandé comme pilote en septembre 1944.

        bien à vous

      • Super site !
        …même si votre analyse  » le pouvoir russe n’avait pas décidé de frapper le premier  » n’est pas juste, mais pas ici l’endroit pour en débattre.

        Concernant A50 vs E3 par contre, tout dépend des budgets miliatires, « le nerf de la guerre » comme l’on dit.
        En ce domaine, les données du SIPRI* sont acceptées par tous et donnaient en 2010
        – 52 milliards à l’agresseur russe
        – 700 milliards de dollars/an aux pacifiques cow-boys
        , ce qui explique que l’ogre russe peine à renouveller ses A50 pendant que la colombe US inclut des nouveaux E3 Sentry de dernière génération (presque) tous les ans.

        (*suffit de taper SIPRI+budget+defense)

        • LoL 🙂 la mauvaise foi est patente dans ce message. Ce n’est pas le budget qui démontre l’agressivité car alors la Corée du Nord serait la Suisse de l’Asie et concernant les E-3, cela fait 22 ans que le dernier est sortie. On parle de modernisation et de remise a niveau avec ces coucous.

  3. Bonjour,
    on me dis que je suis hors sujet concernant mes remarques politiques mais bon sang les articles prennent positions à mort!!!!! Sinon tres bons articles, mais plus neutres s’il vous plaît.

    • Bonjour Daniel, nos articles sont les plus neutres possibles. Maintenant si vous estimez que mon analyse comme quoi le Beriev A50 russe est inférieur aux dernières évolutions du E-3C américain manque de neutralité, j’en suis navré, mais factuellement c’est ce qui semble le plus proche de la réalité. Oui actuellement la Russie dispose d’un matériel aéronautique de globalement moins bonne qualité que les forces de l’OTAN. Il n’est pas anormal dans un conflit larvé de comparer les forces en présence entre les cobelligérants.
      Quand à mes prises de positions en faveurs de l’OTAN, désolé mais je suis français et donc je soutiens mon pays lorsqu’il s’engage dans un conflit face à une autre puissance. Je suis sûr que sur les sites russophones la situation serait inversé, et l’OTAN passerait pour l’agresseur le plus féroce.

  4. Comme quoi le sujet divise…. Pour ma part je crois que les forces Russes après un gros trou noir, sont en période de modernisation active, on ferai bien d’en prendre de la graine, nous qui n’avons plus de force aéronavale disponible pour 18 mois, car incapable de construire un deuxième PA faut de courage politique, un PA 40 ans de vie, 3 milliards d’Euros, sur 40 ans ce n’est rien…… Mais bon, il est loin le temps de l’indépendance de la France voulue par le général.

  5. Arnaud bjr, libre à vous d’étaler votre sympathie pour une Organisation Transatlantique Criminelle, àprès tout nombreux sont ceux qui encore aujourd’hui pensent que Nagasaki, hiroshima étaient nécéssaire pour le bien de la planète, ou que Kadafi reçu hier en France et en grande pompe, puis ensuite Lyncher devant une foule de spectateurs Avertis, était un acte d’héroisme et surtout Humanitaire et salutaire pour les peuples Opprimés comme celui de la palestine par exemple^^ finalement ont à le droit d’aimer ou de ne pas aimer, cela s’appelle la tolérence.. mais une chose et une seule chose , votre pays ne s’engage pas , il est téléguider et infiltrer par l’Otan, il ne prend pas de décision et surtout il se trompe totalement comme d’autre pays sur sont réel agresseur!

    • Bonjour Dédé, je comprends votre point de vue même si je suis très très loin de le partager. Ensuite je vous rappellerais que nous sommes sur un site d’aviation militaire, et qu’il est donc logique que nous traitions d’un sujet comme la crise entre la Russie et la communauté internationale, vu qu’elle engage les moyens aériens des deux forces en présence. Je remarque d’ailleurs que votre réponse ne prend nullement en compte la dimension aéronautique mais purement politique et idéologique. Donc je me demande si votre intervention n’avait pas pour seul but de faire partager au plus grand nombre vos opinions et non votre réaction vis à vis d’un sujet aéronautique.
      Voilà, c’est dit.

    • Gros soupir, Dede devrait relire l’histoire de la guerre en Asie et les stratégies proposé par les divers belligérants pour en terminer. Pour ma part, l’arme atomique combinée a l’attaque soviétique me semble celle qui a permit de terminer le plus rapidement possible avec un minimum de pertes humaines la seconde GM. Et sans la médiatisation des dégâts du a ces attaques, il est certain que l’arme nucléaire aurait été considéré par les politiciens simplement comme une « super-bombe » et utilisé dans le premier gros accrochage de la Guerre Froide sans appréhension, et pas a 2 exemplaires….

      Pour en retourné a l’Ukraine, une annexion unilatérale en Europe malgré les garanties signé dans les années 90, a montré qui est « l’agresseur ».

      Dans les années 60, De Gaulle avait stoppé les contrats d’armes avec Israël pour moins que cela alors que la France va livrer les Mistral a la marine russe.

Laisser un commentaire