Le Spartan remplace l’Aviocar dans l’US Army

Le Spartan remplace l’Aviocar dans l’US Army

Un avion italien qui remplace un avion espagnol dans les rangs de l’armée américaine, ça n’a rien de très ordinaire. Bon si on souligne que tout cela se passe dans les rangs de l’US Army Special Operations Command on commence à y voir un peu plus clair. En fait ce sont les nouveaux Alenia C-27J Spartan qui commencent à assurer le remplacement des Casa C-41A utilisés jusque là pour des missions de soutien aux opérations aéroportées des forces spéciales américaines.

Pour mémoire le C-27J Spartan est l’ultime évolution de l’Aeritalia G.222 datant des années 1970, et développé depuis avec l’assistance de Lockheed-Martin. Il possède certain équipements communs avec le C-130J actuellement en dotation aux États-Unis.
Il faut savoir qu’initialement les C-27J avaient été commandé par l’administration Bush Jr pour le compte de l’US Air Force sans toutefois aucune prise en compte des besoins réels des aviateurs américains. Il s’agissait alors pour le gouvernement fédéral américain de satisfaire aux exigences de certains dirigeants de Lockheed-Martin.

Ces Spartan ont donc été au cœur d’un scandale politico-financier qui défraya en son temps la chronique américaine. Pourtant, aussi violente soit-elle, cette polémique ne remis jamais en cause l’acquisition de ces avions.
Après avoir passé plusieurs longs mois sous cocons ces avions ont commencé à arriver en unité en mars 2014 à Fort Bragg en Caroline du Nord.

L’une de leurs nombreuses missions sera donc l’entraînement des membres des forces spéciales américaines au saut en parachute, mais aussi des opérations d’infiltrations et d’exfiltrations, et diverses autres missions particulières. Comme les Casa C-41A ils sont appelés à voler sur des théâtres d’opérations extérieures, là où l’US Army aura besoin d’eux.

Même s’ils ne furent réellement révélés au monde qu’en 2002 les C-41A servent aux USA depuis près de vingt ans, d’abord dans l’US Air Force puis dans l’US Army, et à chaque fois comme camionnettes volantes des forces spéciales américaines. Ils ont ainsi été aperçus au Kosovo, en Afghanistan, en Irak, ou plus récemment dans des opérations de lutte contre la piraterie maritime en océan Indien. Les derniers Casa C-41A doivent définitivement quitter le service actif en novembre 2015. Sauf si d’ici là l’état-major en décide autrement. En effet le petit avion espagnol jouit d’une excellente réputation auprès des pilotes américains, notamment en raison de sa maniabilité et de ses capacités ADAC hors du commun.

Casa C-41A en opérations. Remarquez sa livrée pour le moins discrète.
Casa C-41A en opérations. Remarquez sa livrée pour le moins discrète.

Objectivement il faut reconnaître que le C-27J représente le double de la capacité d’accueil du C-41A. Cependant certains aux États-Unis soulignent le fait que l’avion italien pourrait s’avérer surdimensionné pour les besoins de l’US Army Special Operations Command. En effet sa taille le met juste en dessous des Hercules d’infiltration de l’Air Force. N’en doutons pas les militaires américains s’en rendront compte à l’usage.

Photos (c) US Departement of Defense.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire