L’huile de friture, un biocarburant qui vous emmène loin

L’huile de friture, un biocarburant qui vous emmène loin

Certes l’appareil n’emportait aucun passager en dehors de quelques officiels, mais le record est bien là. Un avion de ligne Airbus A330-200 de la compagnie néerlandaise KLM a établi le record d’endurance pour un avion propulsé à l’aide d’un biocarburant issu en partie de l’huile alimentaire de cuisson. Dix heures de vol entre Amsterdam et Aruba dans la mer des Caraïbes.

Ce biocarburant contient en effet 20% de déchets issus des huiles de friture communément utilisés par les particuliers et la restauration. Une économie substantielle quand on sait qu’elles sont très difficiles à retraiter dans les circuits traditionnels, alors que là, elles sont tout bonnement « brûlées » avec le reste du carburant. Les études menées par l’industrie aéronautique ne mettent pas en lumière de risque particulier pour l’environnement dans l’utilisation de ces huiles comme additif carburant.

Quoiqu’il en soit, ce vol réalisé conjointement par les équipes d’Airbus Group et d’Air France-KLM démontre bien une réelle volonté environnementale de la part du secteur aérien. Mais ne nous voilons pas la face, il s’agit aussi de très beaux coups marketing pour le constructeur autant que la compagnie aérienne.
Déjà il y a deux ans la compagnie néerlandais avait fait voler un Boeing 777 avec du biocarburant additionné de carburant. Comme quoi elle insiste.
Reste à savoir si ce biocarburant ne diffuse pas une bonne odeur de vieille friture dans la carlingue de l’avion… pas vraiment ragoutant de traverser l’Atlantique dans de telles conditions.

Photo © Air France-KLM.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire