Halte aux pointeurs laser aux abords des aéroports américains

Halte aux pointeurs laser aux abords des aéroports américains

Cette fois-ci le gouvernement fédéral américain a décidé de frapper fort. Il vient de former une force d’intervention inter-agence visant à stopper les actions de ciblages des avions de ligne américains par des pointeurs laser. Ses membres viennent principalement de la Federal Aviation Administration et du FBI. Ils doivent intervenir sur l’ensemble du territoire américain.

Il faut savoir qu’en à peine trois ans le nombre de ces ciblages a été presque doublé. De 52 cas avérés en 2010, les aéroports américains sont passés à 99 en 2013. Des ciblages qui peuvent avoir des répercussions catastrophiques pour les équipages des avions de ligne.
En effet l’une des blessures les plus fréquemment constatées est la brûlure de la cornée. Une affection de l’œil qui peut entraîner une cécité partielle ou totale. Autant dire un danger bien réel pour l’aviation civile.

Ces pointeurs laser sont en vente libre aux États-Unis et leur prix varie d’une petite dizaine d’euros pour les modèles les plus simples avec une portée d’une trentaine de mètres, à plusieurs centaines d’euros pour ceux capables de dépasser les 2500 mètres de portée. Initialement utilisés par les possesseurs d’armes à feu, et notamment ceux pratiquant la chasse de nuit, ces objets se sont rapidement démocratisés jusqu’à devenir localement des armes d’appoint pour l’autodéfense.

En France, le phénomène est moindre. Entre autre parce que le législateur a en partie restreint leur vente en boutique. Bien entendu il s’en trouve toujours pour en acheter sous le manteau. Ceux là qui par exemple s’amusent à pointer certains écrans de cinéma avant de se faire déloger par les services de sécurité des salles, voire par la police. Comme aux États-Unis la dangerosité de ces objets a été largement démontré en France, notamment durant les émeutes urbaines de novembre 2005.

La Federal Aviation Administration rappelle que près d’un tiers des équipages ciblés entre 2007 et 2013 a présenté des blessures plus ou moins sérieuses aux yeux. Fort heureusement aucun de ces ciblages n’a conduit au crash d’un avion.
Les agents du FBI annoncent une prime de 10 000 dollars pour quiconque les aiderait à interpeller un de ces détenteurs de pointeur laser qui s’en servirait contre les avions de ligne.

Certains médias américains très sérieux n’hésitent pourtant pas à minimiser l’action des possesseurs de ces objets. Certes ils sont dangereux pour l’aviation civile, mais il semblerait qu’il s’agisse plus du loisir de personnes inconscientes (pour ne pas dire franchement débiles) que d’actes à caractère purement terroriste. Toujours est-il que le danger existe bel et bien.
Alors oui pour nous autres Européens, généralement plus pragmatiques que nos voisins d’outre-Atlantique, cette action commune de la FAA et du FBI peut sembler démesurée mais il ne faut pas oublier que depuis le 11 septembre 2001 les Américains vivent dans l’angoisse permanente d’actes de terrorisme touchant aux avions de ligne.

Photo © Associated Press.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire