Israël déploie son aviation pour retrouver trois étudiants kidnappés

Israël déploie son aviation pour retrouver trois étudiants kidnappés

Une fois encore l’état hébreu ne donne pas dans la demi-mesure. Après avoir mis en alerte une partie des fantassins de Tsahal le gouvernement israélien mobilise les moyens aériens de la Heyl Ha’Avir, son aviation militaire, pour retrouver trois jeunes étudiants qui auraient été enlevés en Cisjordanie. Pour mémoire ce territoire palestinien est sous occupation israélienne depuis 1967 et la fin de la Guerre des Six Jours.

Ce sont donc des hélicoptères de combat Peten ainsi que des hélicoptères d’assaut et de transport Yanshuf frappés de la cocarde à l’étoile de David qui sillonnent les cieux palestiniens depuis ce dimanche 15 juin 2014 en après-midi. Il semblerait d’ailleurs que ces appareils volent un peu trop bas au goût des populations civiles. Mais une fois encore les pilotes de Heyl Ha’Avir ne semblent pas avoir reçu d’ordres contraires à ces vols tactiques.

Beaucoup en Israël, mais aussi dans le monde arabe, soulignent que des drones de reconnaissance seraient nettement plus efficaces pour repérer les trois otages et leurs ravisseurs que ces hélicoptères généralement plus adaptés à des missions de guerre. D’autant que les avions sans pilote sont bien plus silencieux. Il faut souligner qu’Israël est depuis longtemps un des spécialistes mondiaux dans ce domaine puisque leur emploi remonte dans le pays aux années 1960 et aux guerres avec ses voisins.

Même si les autorités israéliennes et palestiniennes collabore sur le terrain pour retrouver ces trois étudiants, cela n’a pas empêché les roquettes terroristes de tomber sur le territoire hébreu depuis le début de cette crise. Heureusement elles n’ont fait ni victime ni dégât majeur. Il ne faut pas oublier que si l’autorité palestinienne dispose de sa propre police et d’un embryon de forces armées, elle est totalement dénuée d’aviation militaire en dehors d’un antique Mil Mi-8 destiné au transport personnel de chef de l’état de ce pays et datant de l’ère soviétique.

Quoiqu’il en soit cette nouvelle escalade dans le conflit israélo-palestinien démontre bien que désormais Heyl Ha’Avir n’hésite plus à engager ses hélicoptères dans des opérations en milieu urbain, au mépris complet des dangers que cela peut engendrer pour les populations civiles.

Photo © Heyl Ha’Avir.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire