Un avion de surveillance maritime localise un tireur fou au Canada

Un avion de surveillance maritime localise un tireur fou au Canada

La semaine passée, un tireur fou a semé l’émoi à Moncton, une paisible petite ville située dans le sud-est de la province du Nouveau-Brunswick au Canada. Trois policiers de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) furent tués et deux autres blessés par un homme d’une vingtaine d’années vêtu à la Rambo et muni d’armes automatiques. Parmi les victimes au tout début de l’intervention policière, on déplore la perte du constable Fabrice Gevaudan. Originaire de Paris en France, il avait émigré au Canada en 1991 à la recherche d’une nouvelle vie, attiré par les grands espaces.

Suite aux échanges initiaux de coups feu, le forcené s’était réfugié dans une zone boisée de Moncton que la GRC eut tôt fait d’encercler. Lourdement armé et camouflé, et semblant déterminé à tuer le plus de policiers possible, il a été en cavale une trentaine d’heures. Soucieux de préserver leurs vies et celles des citoyens de Moncton, les policiers furent très prudents dans leurs interventions.

Malgré des moyens aériens conséquents, la GRC a finalement eu recours à un avion de surveillance maritime effectuant normalement des patrouilles de détection de déversements illégaux d’hydrocarbures dans les eaux canadiennes. Bardé de radars et de systèmes sophistiqués de vision aéroportés, l’appareil Bombardier Dash 8 du Programme national de surveillance aérienne du ministère fédéral des transports, a provisoirerement délaissé ses vols au-dessus des zones côtières de l’Atlantique, pour prêter main forte à la GRC. Parmi les atouts de cet avion de surveillance, une caméra MX-15 considérée comme le système d’imagerie aérienne le plus sophistiqué disponible au Canada. Cette caméra permet notamment de détecter d’infimes sources de chaleur, de la taille d’humains, et de les suivre en temps réel.

pnsa Dash8 3

Grâce à ce moyen aéroporté, les policiers ont pu rapidement repérer et encercler de façon sécuritaire le tireur fou qui s’est finalement rendu. L’opération effectuée en pleine nuit a été suivie en direct avec la caméra MX-15 du Dash 8, ce qui a très certainement permis de sauver des vies. Parions que cette première va sans doute inciter les forces policières canadiennes à se doter de moyens de surveillance aérienne similaires pour les aider dans le cadre de leurs opérations de recherche et sauvetage et aussi, il faut l’espérer le moins souvent possible, lors d’évènements similaires à celui de Moncton.

pnsa

1 COMMENTAIRE

  1. Le moins qu’on puisse dire c’est que la justice canadienne n’a pas lésiné sur les moyens mis en oeuvre pour stopper ce tireur. Maintenant on peut se demander si ce n’est pas un aveu de faiblesse des moyens aériens propres de la GRC ?

Laisser un commentaire