Crash mortel d’un ATR-72 à Taïwan

Crash mortel d’un ATR-72 à Taïwan

Après la récente catastrophe du vol MH17 c’est désormais le vol GE222 qui connait une fin dramatique. Ce mercredi 23 juillet 2014 un vol commercial de la compagnie taïwanaise Transasia Airways s’est écrasé aux abords de l’aéroport de Magong sur l’île de Penghu. La liaison régulière était assurée par un biturbopropulseur ATR-72-500, l’appareil ayant décollé de Kaohsiung dans le sud ouest de l’île de Formose. L’avion de construction européenne transportait 58 passagers et membres d’équipage, le bilan provisoire fait état de 47 à 51 victimes décédées.

Ce que l’on sait c’est que l’avion était récent, et bien entretenu. La compagnie Transasia Airways a bonne réputation auprès des instances internationales de l’aviation civile.
Certains enquêteurs pointent déjà du doigt les épouvantables conditions météorologiques que connait toute la région depuis quelques jours. En effet Taïwan a été frappé de plein fouet par le typhon Matmo qui a engendré des pluies diluviennes et des rafales de vent au-delà de 150 km/h. D’ailleurs la visibilité sur le tarmac de Magong était jugée très insuffisante au moment du crash par l’aviation civile taïwanaise. Il faut savoir que l’ATR-72 incriminé avait déjà fait une tentative d’atterrissage, infructueuse, avant l’accident.

La confusion règne entre les agences de presse locales, les services de secours, et la direction de la compagnie aérienne quant au bilan réel de la catastrophe. Tout juste sait on que sept blessés ont été dégagés de la carlingue de l’avion par les services de secours, dont au moins quatre dans un état jugé très sévère.
Après l’impact l’avion s’est en partie embrasé, rendant plus difficile le travail des équipes de secours.

Transasia Airways est une compagnie quasi-inconnue en Europe et en Amérique du nord, ses vols réguliers étant assurés exclusivement sur le marché intérieur taïwanais et vers quelques destinations internationales dans le bassin asiatique. Il faut savoir qu’elle ne s’équipe que sur appareils européens, ATR-72 et biréacteurs Airbus.

Photo © AP.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire