Grob va t’il devenir le spécialiste de l’entraînement primaire ?

Grob va t’il devenir le spécialiste de l’entraînement primaire ?

Avionneur encore quasi inconnu des militaires il y a 15 ans, le constructeur allemand Grob est en passe de devenir un des principaux fournisseurs des grandes forces aériennes occidentales en matière d’avions d’entraînement primaire et intermédiaires. Avec notamment ses motoplaneurs et ses monomoteurs léger G115 et G120 il est en passe de ravir tous les marchés qui s’offrent à lui. Même des forces aériennes de moindre importance achètent désormais ses avions. Quelle est la recette du succès Grob ?

D’abord il faut savoir que les avions d’entraînement Grob sont taillés aussi bien pour les marchés militaires que civils. Ainsi un élève pilote militaire qui s’entraîne sur un G115 ou un G120 la semaine peut très bien retrouver un avion similaire le weekend dans l’aéroclub près de chez lui. Un plus indéniable pour le constructeur.
Ensuite il faut noter que les avions Grob sont des concentrés de technologie : ailes en alliages de carbone, avionique dernier cri, motorisation récente, et train d’atterrissage nouvelle génération. Et puis il convient de souligner que les designers soignent l’apparence de leurs avions.

Et puis il faut voir que les avionneurs traditionnels semblent laisser faire, résignés sûrement qu’ils sont. Cessna et Daher-Socata ne semblent même plus objecter face à leur concurrent allemand.

Au final des Grob militaires volent aujourd’hui en Allemagne, en Argentine, au Canada, en Égypte, aux Émirats, en France, en Israël, en Indonésie, au Kenya, et au Royaume Uni. À qui le tour ? Aux Américains eux aussi de céder aux sirènes allemandes de Grob ?
Quoi qu’il en soit l’aventure militaire de ce constructeur aéronautique ne semble pas prête de s’arrêter. Affaire à suivre.

Photo © UK Ministry of Defence.

2 COMMENTAIRES

  1. Cet avion possède des ailes en alliage léger ou en résine renforcée de fibres de carbone? Parce que un « alliage de carbone » ça n’est pas trop possible

Laisser un commentaire