Et les opérations aériennes continuent en Afghanistan

Et les opérations aériennes continuent en Afghanistan

C’est un conflit dont on ne parle plus beaucoup en France, éclipsé par d’autres plus récents et plus médiatiques. Pourtant en Afghanistan une coalition internationale continue de lutter contre les islamistes. Et dans cette guerre l’US Air Force est plus que jamais en première ligne. Avec ses avions de transport elle assure des missions de soutien logistique tandis que ses chasseurs-bombardiers continuent d’appuyer les troupes au sol.

Le cœur de cet engagement aérien, c’est la base aérienne de Bagram dans le nord-est du pays. C’est de là que les F-16 américains prennent les airs lourdement chargés de bombes et de missiles air-sol pour aller frapper talibans et djihadistes. C’est là aussi que les services de renseignement occidentaux analyses les images fournies par les drones de reconnaissance dans leur pourchasse de l’ennemi.

En Afghanistan les aviateurs mènent une guerre de chaque instant face à des ennemis qui s’ils ne possède pas la moindre aviation de chasse possèdent un bel arsenal de missiles sol-air portatifs. Ces derniers sont généralement des engins produits en Russie ou en Chine quand ils ne sont pas tout bonnement made-in USA. Les talibans ont su aussi conserver les armes que la CIA leur avait fourni dans les années 1980 pour contrer la menace communiste incarné par l’armée rouge.

Sur le tarmac de Bagram, ce F-16 lourdement armé porte les marquages de la Garde Nationale de l'Alabama.
Sur le tarmac de Bagram, ce F-16 lourdement armé porte les marquages de la Garde Nationale de l’Alabama.

Du coup, les pilotes américains font encore voler leurs Fighting Falcon aux fesses. Certains observateurs internationaux, parmi les plus vieux, disent qu’il règne à Bagram comme un air de guerre du Vietnam, les moustiques et la malaria en moins. Si on décortique cet avis on se rend compte que comme à la fin des années 1960 l’Amérique semble bien incapable de terminer cette guerre qu’elle n’a pas voulu et qui lui est tombée dessus un matin de septembre 2001.

Alors chaque jour, les avions de combat américains délivrent leur quota de bombes sur l’Afghanistan. Et chaque jour des pilotes croisent les doigts pour rentrer entier au pays. En France nous l’avons un peu oublié, nous qui avons su dire stop à cette guerre qui semble de plus en plus sans fin.

Photos © US Air Force.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

4 COMMENTAIRES

  1. « une coalition internationale continue de lutter contre les islamistes »

    Il serait plus judicieux de préciser que c’est contre les extrémistes islamistes. Les américains ne sont pas en croisade…..eux.

    • Dans la langue française le mot « islamiste » est déjà synonyme d’extrémisme. Dans le cas des pratiquants de l’Islam on parle de musulmans. Le terme d’islamiste extrémiste est donc une lapalissade.

  2. en attendant nous sommes sur un poudriére mondiale!!!!! les usa ont du matériel , donc des supers aéronefs pour mettre un peu d’ordre dans les pays ou il y a ces guerriers impitoyable!!!!!! donc il faut arrêter de ce mordre la queue!!!!!

  3. Encore un bien intéressant article.
    Une précision concernant les MSA « made in usa » -Fim-92 Stinger essentiellement- la CIA les a bien livré à partir de 1985, mais aux Moudjahidines, pas aux Talibans afghans. Ceux-ci ont été crées par les Américains, sous l’influence des Pakistanais, en 1994 pour reconquérir Kaboul et l’Afghanistan en proie aux guerres intestines des seigneurs de la guerre, et y imposer l’ordre, pour le grand bénéfice des majors pétrolières étatsuniennes croyaient-ils…

Laisser un commentaire