Morane, les hélicoptères des pompiers marseillais.

Morane, les hélicoptères des pompiers marseillais.

Quand on parle de bombardiers d’eau en France, on pense bien entendu aux Canadairs et aux Tracker de la Sécurité Civile. Sauf qu’ils ne sont pas les seuls. Depuis quelques années maintenant, le conseil général des Bouches-du-Rhône et le Bataillon des Marins-Pompiers de Marseille arment en commun des hélicoptères polyvalents durant la période estivale. Ces machines sont des Eurocopter AS-350B3 loués auprès de la société Hélicoptère de France. Ils sont connus sous leur indicatif radio de Morane.

Morane en action sur feu de broussailles.
Morane en action sur feu de broussailles.

Ces Écureuil sont utilisés prioritairement pour l’attaque du feu au moyen de bambi bucket, mais pas uniquement. En effet, les soldats du feu du BMPM disposent d’une équipe spéciale dite Section Opérationnelle Spécialisée Héliportée ou SOS-DIH. Assez similaires aux commandos feux de forêts qui existent au Canada et aux États-Unis ces pompiers un peu particulier sont déposés par l’hélicoptère au plus près des feux de forêts et permettent une attaque plus ciblée. Mais surtout ils peuvent mieux coordonner les bombardements que depuis un camion poste de commandement, forcément éloigné de la zone du sinistre.

Il ne faut pas oublier que Marseille est avec Paris la seule ville française à disposer d’une unité militaire de sapeurs-pompiers. Les hommes et les femmes qui composent le BMPM sont membres de la Marine Nationale, et ce même si 80% de leurs interventions se font en milieu urbain ou péri-urbain. Pour autant ils ont su au fil des années troquer leur pied marin contre un véritable équilibre sur le plancher des vaches. Et comme la Marine Nationale le fait par ailleurs avec les bâtiments de remorquage et de sauvetage Abeilles, le BMPM affrète ses propres hélicoptères.

En ce mois d’août 2014 riche en feux de forêts dans la région les pompiers phocéens ont largement mis à contribution leurs Écureuil. Leur livrée bleue et blanche est même devenue habituelle pour des Marseillais toujours aussi attachés à leur cité et à son environnement.

Toujours est-il que les pilotes privés qui sont aux commandes de ces machines remplissent avec brio leur mission. Chapeau bas.

Photos © Bataillon des Marins-Pompiers de Marseille.

 

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire