La Royal Air Force poursuit ses essais du Lightning II

La Royal Air Force poursuit ses essais du Lightning II

Voir passer un Lockheed-Martin F-35 Lightning II au-dessus de sa tête quand on fréquente les abords d’Eglin-AFB en Floride, ça n’a rien de très surprenant puisque c’est là qu’une bonne partie des nouveaux avions de combat américains sont stationnés. Sauf que parfois certains de ces avions portent une livrée bien inhabituelle pour un chasseur américain. Et pour cause, la Royal Air Force teste en ce moment même ses propres Lockheed-Martin F-35B aux couleurs britanniques. Bon d’accord en cette triste ère de livrées à basse visibilité il faut avoir de bons yeux pour faire la différence entre un Lightning II américain et un autre britannique, mais les différences existent, et c’est tant mieux.

Ce sont donc des personnels de la Royal Air Force et de la Fleet Air Arm qui procèdent actuellement aux essais préliminaires de la version à décollage et atterrissages verticaux du Lightning II. Ces successeurs désignés des Harrier et Sea Harrier ils devront d’ici à 2018 à 2020 embarquer à bord du HMS Queen Elizabeth le nouveau porte-avions de la Royal Navy. Celui-ci est actuellement en phase finale d’assemblage au chantier naval de Rosyth en Écosse.

Selon plusieurs journaux britanniques aviateurs et marins britanniques ne seraient pas pleinement satisfaits des essais en cours sur le F-35B. Ses réelles capacités ADAV seraient en effet moins impressionnantes que sur Sea Harrier FA Mk-2. Mais surtout ce que les médias spécialisés anglophones pointent du doigt c’est la formation avancée qui repose sur le tout simulateur. Aucune version biplace du F-35B n’étant en effet envisagée les futurs pilotes devront apprendre à se poser et à décoller à la verticale à partir d’un simple ordinateur et d’une cabine de simulation.

Lockheed-martin F-35B porteur du code britannique ZM136 sur le tarmac d'Eglin-AFB.
Lockheed-Martin F-35B porteur du code britannique ZM136 sur le tarmac d’Eglin-AFB.

Quoiqu’il en soit voir un F-35 aux couleurs de la RAF a de quoi ravir les passionnés d’aviation. Gageons que les spotters américains doivent s’en donner à cœur joie pour essayer de saisir la bête en vol. Bien entendu l’US Air Force veille et doit tenter de les en empêcher.

Photos © UK Ministry of Defence.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire