Des F-22 Raptor américains pour bombarder le Daech en Syrie

Des F-22 Raptor américains pour bombarder le Daech en Syrie

Le chasseur Lockheed-Martin F-22A Raptor, véritable "vedette" de cette nuit de raids aériens.

C’est un tournant dans la guerre menée par la coalition alliée contre le groupe terroriste Daech. Dans la nuit du lundi 22 septembre 2014 au mardi 23 septembre 2014 plusieurs avions de combat américains ont frappés des cibles djihadistes sur le territoire syrien. Des missiles Tomahawk ont également été tirés depuis des navires de guerre américains. Les cibles visées étaient notamment un centre de recrutements, une station radio de propagande, et un centre d’entraînement militaire.

Ce sont 22 cibles syriennes de Daech qui ont donc été attaqués par les États-Unis et leurs alliés arabes. En effet plusieurs pays de la région auraint participé à ce raid aérien : Arabie Saoudite, Bahreïn, Émirats Arabes Unis, Jordanie, et Qatar. Certains ont apporté un soutien logistique d’autres auraient activement participé aux combats sans que l’on ne saches à l’heure qui l’est qui en particulier.

Les premiers missiles de croisières ont été tirés dans la nuit, tandis que les avions de combat atteignaient l’espace aérien syrien quelques minutes plus tard. Des troupes rebelles syriennes, hostiles aux djihadistes auraient également participé à ces opérations depuis le sol.

L’autre évènement important de cette série de frappe réside dans les appareils engagés. Outre les désormais habituels F/A-18E et F Super Hornet, F-15E Strike Eagle, et F-16C et D Fighting Falcon on retrouvait également des B-1B Lancer et des F-22A Raptor.

Oui oui vous avez bien lu. Le Pentagone a engagé de manière opérationnelle son très onéreux super-chasseur furtif. De ce qu’on en sait ces derniers auraient tiré des bombes à guidage laser GBU-39 de 113kg. Des armes qui peuvent paraître légères, mais il faut savoir que les soutes du Raptor permettent d’en emporter huit par mission.

Les bombardiers furtifs américains B-1B Lancer auraient participé aux bombardements en Syrie
Les bombardiers furtifs américains B-1B Lancer auraient participé aux bombardements en Syrie

Certains médias américains rapportent aussi l’emploi d’avions légers d’attaque AV-8B Harrier II équipés de missiles AGM-65 Maverick. Des avions qui appartiennent bien entendu à l’US Marines Corps. Ces missiles très médiatisés durant la guerre du Golfe de 1990/1991 sont désormais généralement employés pour détruire des cibles faiblement protégées ou des colonnes de blindés.

Ce n’est pas anodin que le B-1B et le F-22A aient été employé pour attaquer le territoire syrien, depuis le retrait des F-117A ce sont les deux principaux avions de pénétration de l’arsenal américain, si on excepte bien entendu les ailes volantes B-2A Spirit. Bien entendu ceux ci sont peut être encore trop chers pour être employés sur ce genre de théâtre d’opérations. À forte raison le Pentagone devait sûrement craindre la chasse syrienne, restée fidèle à la dictature baasiste.

Photos © US Air Force.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

13 COMMENTAIRES

  1. Ah bah c’est bien, ça faisait jamais que 9 ans qu’on attendait ça. Bon, c’est pour du largage de GBU mais c’est un bon début. Est ce que les mecs de Lockheed se sont dit qu’on parlait un peu trop du Rafale en ce moment ?

    • L’avion a été conçu principalement comme un chasseur de supériorité aérienne, mais il a des capacités supplémentaires, y compris l’attaque au sol, la guerre électronique, et les rôles de renseignement électromagnétique.

      Durant ce raid, les F-22 «Raptor» ont engagés des bombes à guidage laser GBU-39 de 113kg.

  2. Bonjour,

    Je me pose bcp de question concernant l’engagement des F-22. Nombre de site évoque cette attaque mais il y a des desaccord sur l armement employé ( JDAM ou SDB ) et meme sur l’emplois meme du raptor. Aviation Week aurai des sources comme quoi le F 22 n’aurai servis qu’en tant que chasseur ( sa vocation ) . Et en cherchant sur le site du Dod il n’est pas précisé qu’il fut question des bombardements . Information/désinformation , le F 22 est il vraiment Combat proven ?

  3. Bonjour,

    Juste pour vous signaler que la légende de la photo du B-1B parle d’un « bombardier furtif », mais s’il a une empreinte radar très réduite pour un appareil de cette catégorie, le Lancer n’est pas considéré comme un avion « furtif ».

    Vous lisant beaucoup mais ne postant jamais, j’en profite pour vous féliciter pour ce site et son activité.

    Cordialement,

  4. Le F-22 engagé?!?!?…. Le rapport coût/dégâts doit être lamentable, nos petits Rafales sont quand même plus adaptés non?
    Les Ricains voudraient peut être en vendre aux nombreux Emirs qui suivent ça, donc il faut leur montrer qu’il existe et vol sans problème, ha ha ha….. bizarre quand même ce soudain engagement, à suivre donc.

    • Il faut aussi savoir qu’il existe aujourd’hui au sein même du Congrès américain une frange de représentants et de sénateurs (majoritairement démocrates) qui remettent en question l’utilité du F-22 Raptor, le jugeant bien trop cher à l’emploi par rapport à la famille F-15C/D et F-15E qu’il est censé remplacer à moyen terme.
      Ces dirigeants là doivent être convaincus par l’administration Obama que le Raptor est bien une machine d’avenir. D’autant qu’en arrière-cour c’est la gueguerre Boeing Vs Lockheed-Martin qui se joue.

      • Comme d’habitude une histoire de gros sou. Il est vrai que le F15 est un vrai camion à bombe, rentabilisé depuis bien longtemps, et faire du furtif ici n’a aucun intérêt, il n’y a aucune opposition. Les Anglais y envoie le bon vieux Tornado (en même temps ont-ils autre chose?), et cet avion convient très bien pour le boulot à faire.

  5. Bonjour, de toute façon normalement ce devrait être le f 35 que les américain devait envoyer mais n étant pas opérationnel. Mais bon il est avec le RAFALE français.

Laisser un commentaire