Double sauvetage aérien en rade de Cherbourg

Double sauvetage aérien en rade de Cherbourg

On imagine souvent les sauvetages en mer comme des actions réalisées loin au large, mais force est de constater qu’ils peuvent aussi avoir lieu à quelques encablures seulement de la côte. C’est ce qu’a connu a deux reprises l’équipage d’un Eurocopter EC225 Super Puma Mk-2 de la Flottille 32F. Ce samedi 18 octobre 2014 en après-midi, l’hélicoptère de sauvetage de la Marine Nationale a dû porter assistance à deux embarcations différentes dans la rade de Cherbourg. Quatre personnes ont ainsi été sauvés.

C’est peu avant 14 heures que la vigie installée dans le fort du Homet alerte le CROSS-Jobourg d’une situation de détresse sur l’île Pelée, dans l’est de la rade de Cherbourg. Un bateau de balades en mer, avec trois personnes à son bord s’est échoué. Dans un premier temps, la capitainerie du port de commerce envoie une embarcation légère pour porter assistance aux victimes. Cependant, suite à une avarie moteur ce canot se retrouve en panne au beau milieu de la rade. Dès lors ce sont deux embarcations en difficultés qu’il y a cœur de la rade.

À ce moment-là, le CROSS-Jobourg décide de sonner la Flottille 32F. Rapidement, son EC225 Super Puma Mk-2 prend les airs et rejoint les abords de l’île Pelée. Malgré une météo clémente sur le Cotentin il est impossible à une vedette d’approcher la zone. Il est alors décidé d’hélitreuiller le marin et ses deux touristes. Quelques minutes plus tard il en est de même de l’employé de la capitainerie. Tous les quatre ont été rapidement déposés sains et saufs à terre.

Pour mémoire, avec plus de 1450 hectares la rade de Cherbourg est la plus grande rade artificielle du monde. C’est aussi la principale installation militaire française sur la Manche.

Photo © Marine Nationale.

2 COMMENTAIRES

  1. Je visite beaucoup de sites d’aviation et ici vous les seuls à parler de ces sujets là. Continuez ça change des sites qui ne parlent que de la guerre, les missions de sauvetage c’est super bien aussi.

    • Merci Magali. En effet nous essayons, dans la mesure du possible, de traiter des sujets d’aéronautiques militaires parmi les plus vastes. Y compris quand cela concerne les missions de sauvetage en mer.

Laisser un commentaire