Hommage populaire pour l’ex-porte-hélicoptère Jeanne d’Arc

Hommage populaire pour l’ex-porte-hélicoptère Jeanne d’Arc

La Marine Nationale aurait voulu que ce dernier voyage se passe dans l’indifférence générale, pas sûr qu’elle ait réussi. L’ancien porte-hélicoptère Jeanne d’Arc a quitté la rade de Brest pour gagner Bassens dans la banlieue de Bordeaux où il sera démantelé. Point de cérémonie officielle ni même de jets d’eau de la part des remorqueurs les autorités navales françaises semblaient vouloir faire dans le soft. Même pas un hélicoptère frappé du hameçon pour lui dire adieu. Pas de chance pour nos amiraux les Français en avaient décidé autrement.

En effet, le bouche-à-oreille avait fonctionné à fond ce samedi 11 octobre 2014. Des milliers de Bretons, mais aussi des anciens de la Royale venus de tout le pays, avaient décidé de se masser le long des côtes pour apercevoir le vénérable serviteur. Et lui rendre hommage. Les Brestois étaient quand à eux représentés par la goélette La Recouvrance, propriété de la ville, qui est venue saluer à sa manière la Jeanne d’Arc.

À l’issue de ce dernier voyage, le navire français sera totalement démantelé par les équipes girondines de la société Véolia. Un chantier qui sera aussi long que douloureux pour celles et ceux qui au long des quarante-six ans de carrière du bâtiment l’ont connu. Navire-école autant que porte-aéronefs, il aura vu passer tous les types d’hélicoptères que la France aura armés. Des hélicoptères de l’Aviation Navale bien entendu, telles les Alouette II « caddies volants » avec leur fameux train quadricycle, les imposants Super Frelon, ou encore les Westland Lynx construits en Grande-Bretagne. Mais les voilures tournantes de l’ALAT et de l’Armée de l’Air auront aussi largement marqué de leur empreinte l’aventure de la Jeanne : Sikorsky S-58, Puma, Gazelle, et j’en passe, y ont posé leurs patins et leurs roues.

Une page de l’histoire aéronavale française se tourne avec ce dernier voyage. Désormais la mission « Jeanne d’Arc » est assurée par le BPC Mistral. Plus moderne, mais nettement moins glamour.

Je n’en démords pas l’état-major de la Marine Nationale a été en dessous de tout, elle aurait voulu renier les services rendus par ce bâtiment de légende elle ne se serait pas conduite autrement. C’est indigne !!!
Adieu la Jeanne, à nous tu manqueras.

Photo © Marine Nationale.

 

 

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

12 COMMENTAIRES

  1. Un grand merci dans la royal veu dire, merci et casse toi loin qu’on te voie plus, a l’inverse, dans le silence le plus total, cela signifie adieu, tu nous manqueras.
    Ce n’est pas l’arme qui rend hommage, mais tout ces équipages qui ont voyagé a sont bord, surtout lors de son baroud d’honneur. Ce bâtiment est salué, mais c’est surtout les hommes qui y ont servi qui se rendent hommage 20,30 ans plus tard, car lâme du navire ce sont ses hommes.

  2. la marine s’en debarasse, ces la preuve que la France n’a aucun respect pour notre grande héroïne Jeanne d’Arc. l’umps n’a jamais aimé cette femme qui a reussi a résister devant les anglais.

    • C’est pas parce que les fachos ont décidé qu’ils étaient les représentants officiels de toutes les gloires militaires du passé qu’il faut croire que les autres partis « n’aiment pas » ces anciennes gloires. Et puis tu sais il faut faire attention avec les gens qui vénèrent les gloires du passé aveuglement sans aucun sens critique. Hitler était très fan de Charlemagne, d’ailleurs c’était le nom de la division de volontaires français qui se sont battus au côté des allemands contre les russes. Et ça parle de patriote après …

      Va falloir arrêter de donner des diplômes de bons ou de mauvais français selon qu’on soit d’extrême droite ou pas. D’ailleurs je rappelle que la famille Dassault à qui ont doit tous nos avions de combat depuis ces 6O dernières années (sauf le Crusader) sont loin d’être pros fn. Donc les leçons de morale politique tu te les gardes. C’est un site aéro. On ne devrait même pas parler de ça.

      En attendant pour revenir au sujet, je ne comprends pas cette décision des autorités. Il y a avait mille bonnes raisons de faire une belle cérémonie et aucune de faire profil bas. Après, logiquement ce bateau n’est plus la Jeanne mais une coque anonyme. C’est un truc de marin que je n’arrive toujours pas à comprendre, mais bon …

    • Mickaël, tu n’en as pas marre de toujours nous gonfler avec ton UMPS. Surtout que c’est un truc qu’existe même pas, c’est une pure invention du FN. Et puis franchement fais attention à ton orthographe, il est nase.

  3. Moi j’ai visité une fois la Jeanne d’Arc et après l’avoir vue encore dans son explendeur, ça me fait très mal de la voir degradée comme ça. Si l’on l’aurai repaint au moins…. Ça coutait pas trop des adieux dignes à elle 🙁 triste.. bien triste…

  4. C’est triste de finir comme ça, mais après tout c’est le cas de nombreux avions militaires aussi de partir à la casse sans fanfare ni trompette.

Laisser un commentaire