Les F-16 belges de retour d’Afghanistan

Les F-16 belges de retour d’Afghanistan

Ce vendredi 3 octobre 2014 aura marqué la fin de l’opération Guardian Falcon pour les pilotes de chasse belges. Les six avions de combat déployés depuis septembre 2008 par la Composante Air ont quitté définitivement l’Afghanistan. Il s’agit bien évidemment de monoplaces General Dynamics F-16MLU, les seuls avions de combat en dotation à ce jour en Belgique.

Au total en six ans les F-16 belges du 10ème Wing Tactique engagés dans Guardian Falcon auront réalisé 16575 heures de vols représentant un total de 5466 missions au-dessus de l’Afghanistan. Si leur principale armement air-sol aura été la bombe de 250 kg, lisse ou à guidage, il faut savoir que les pilotes de la Composante Air ont su également tiré partis du canon-mitrailleur de 20mm dans les missions d’appui aérien. À au moins 28 reprises cette arme a été employée par les pilotes belges dans des tirs de soutien aux troupes terrestres.

Les pilotes et leurs machines vont pouvoir enfin goûter à un repos bien mérité sur leur base de Kleine-Brogel dans le nord-est du pays.

Dans le même temps d’autres F-16 belges ont eu réalisés leur première mission dans le conflit contre les djihadistes de Daech, menant à bien une mission de reconnaissance armée au-dessus des faubourgs de Bagdad. Un vol salué par tous les alliés de la Belgique.

Pour les General Dynamics F-16MLU belges et leurs pilotes un conflit en chasse un autre. Désormais les yeux de l’état-major de la Composante Air se tournent vers l’Irak et la Syrie. Mais gageons que là encore nos voisins d’outre-Quiévrain sauront démontré une fois de plus leur très grand professionnalisme et leur habileté hors du commun aux commandes de leurs chasseurs.

Photo © Composante Air.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire