La RAF meilleure que l’Armée de l’Air… selon un ministre anglais !

La RAF meilleure que l’Armée de l’Air… selon un ministre anglais !

Je pensais que les principales qualités des anglais étaient la distinction, l’élégance et le fair-play. Il faut croire que le ministre des affaires étrangères britannique soit l’exception qui confirme la règle. Ce dernier s’est permis de lancer, avec une pointe de grossièreté, une saillie contre notre Armée de l’Air, et ce, sur la première chaine de télé outre-manche.

Interrogé par la BBC qui évoquait l’engagement britannique en Irak et le nombre supérieur d’escadrons de chasse en France par rapport à au Royaume-Uni, Philip Hammond a répondu hier d’un tacle dénué de toute subtilité diplomatique : « Vous ne trouverez personne qui s’y connaît dans ce domaine qui dira que l’armée de l’air française constitue une force plus redoutable que la Royal Air Force ».

L’insulte serait venue d’un « ennemi » déclaré, ou même d’un pays comme la Russie, on aurait pu admettre que les propos soient « de bonne guerre ». Mais les termes employés viennent de l’allié britannique, celui avec lequel la France a signé en grande pompe les traités de collaboration de défense dits de « Lancaster House » en 2010. Pourquoi une telle saillie de la part d’un des représentants du gouvernement britannique ? Ce qui est sûr, c’est que ce commentaire est bien évidemment contestable et révèle plutôt le malaise des forces armées anglaises.

Ainsi, même si la Royal Air Force reste une force aérienne de premier plan, avec un savoir-faire séculaire et une expérience incontestable, elle doit faire face à une dure réalité : l’incapacité latente de l’Eurofighter Typhoon à mener des frappes au sol. En 2011, un rapport du NAO (l’aquvalent de la Cour des Comptes outre-manche) à propos de l’Eurofighter, commandé à 160 exemplaires, soulignait que les véritables capacités multi-rôles de l’Eurofighter attendraient 2018… soit l’époque programmée de la fin de production au rythme de production actuel. L’omni-rôle français Rafale est, quand à lui, « Combat Proven » sur tous les plans depuis bien longtemps.

Alors nous pourrions à l’inverse nous moquer du choix, presque inévitable, des appareils envoyés en Irak. Et oui, ce sont encore ces bons vieux Tornado qui sont de la partie. On parle bien d’aéronefs dont les vols inauguraux datent de plus de 40 ans et dont les premiers exemplaires fournis à la RAF sont estampillés « 1979 ». C’est comme si la France envoyait les vénérables et retraités Mirage F.1 en première ligne. Sur les aérodromes militaires du Golfe, au coté des Rafales français, les Tornados anglais ressemblent plus à des warbird participant à un meeting aérien, qu’à des aéronefs opérationnels.

Il existe aussi un autre fossé important entre les deux armées de l’air, que M. Hammond a omis de relater : c’est celui de la capacité nucléaire. La France dispose des Rafale et Mirage 2000N, équipés de missiles ASMPA. Les anglais n’ont plus de composante aéroportée de sa force de dissuasion depuis 1993, se reposant uniquement sur les sous-marins de classe Vanguard équipés de missiles Trident.

Soyons honnête, la RAF dispose tout de même de quelques atouts à même de faire saliver les personnels de l’Armée de l’air. Le ravitaillement en vol est ainsi assuré par une dizaine de ravitailleurs A330 MRTT quand la France  utilise d’antiques C-135. Côté drone de combat, la différence est aussi de taille : une dizaine de Reaper capables de tirer de l’armement offensif, face à nos deux Reaper non armés récemment acquis, et d’une poignée de vieux Harfang.

Pour en terminer sur cette pique allègrement déplacée, je dirais qu’il s’agit encore d’une énième tentative destinée à disqualifier notre Rafale à l’export, au moment même où le contrat indien est à deux doigts de la signature et où le Qatar se rapproche d’un accord. Alors après un tel affront, je proposerais bien à M. Hammond de retourner faire un stage de bonne manière dans une de ses écoles privées britanniques, mais je pense que la réalité du terrain et des opérations en Irak devraient suffire à lui rabattre le caquet.

Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.

17 COMMENTAIRES

  1. et certain après ose dire que les rosbifs sont nos amis ? ses gens la detestent la France, ses gens la ces l’Otan, l’europe, les ennemis de notre souveraineté national. on a rien a faire avec eux. leur tornados sont moins bons que nos rafales.

    • je me permets cher Mickael, de vous dire simplement ceci que vous n’aimer pas les ANGLAIS cela regarde que vous!!!! j’ai un ami Anglais pilote de chasse et croyer moi il à beaucoup d’humilité et il fait partie de l a patrouille acrobatique Anglaise . actuellement tout les avions de chasse font de
      belle performence à seigneur tout honneur aussi bien américain, canadien, belge, français, la liste
      et longue

  2. Il ne s’agit là que de l’avis d’un seul homme qui malheureusement à tribune publique. En tant que Ministre de affaires étrangères il est aussi impliqué des les exports britanniques, et le fait de voir le consortium Eurofighter (BAE Systems pour les anglais) en lutte pour trouver de nouveaux clients l’incite à commettre une faute diplomatique (un comble pour celui qui gère les affaires étrangères).
    Cela ne sert qu’à prouver que le Rafale de Dassault est un adversaire commercial pris de plus en plus au sérieux. Et le dernier problème technique du Typhoon ne va surement pas l’aider à tenir la mesure : http://www.opex360.com/2014/10/01/lallemagne-suspend-la-reception-des-avions-eurofighter-en-raison-dun-defaut-de-fabrication

  3. C’est toujours la même rengaine, ce qui est sûr c’est qu’en « Off », les pilotes Anglais rêvent d’avoir du Rafale, que les Anglais resteront les Anglais, eux aussi on besoin de faire dans le « populaire », et c’est parfois de bon ton de cracher sur le voisin, surtout en ce moment…..
    Et quand le Typhoon arrivera au niveau du Rafale on en reparlera, pour le moment on compare un avion polyvalent avec un avion dédié au départ à l’interception, donc autant parler de la différence entre un chat et un chien…., ils ont quatre pattes et c’est le seul point commun (des poils aussi…lol).
    Juste pour rebondir, je suis sûr que nos vénérables F1 auraient fait un carton sur ce genre d’opération, au même titre que les Tornado vont remplir leurs missions sans problème.
    Ensuite, pauvre Mikael, même si je ne suis pas un « as » de l’orthographe et de la grammaire, il y des choses à revoir rapidement……

    • « ce qui est sûr c’est qu’en « Off », les pilotes Anglais rêvent d’avoir du Rafale »
      Surtout pour le pilote de RAF qui est qualifié sur Rafale!
      Il faudrait pouvoir avoir l’avis (en Off aussi bien sûr ) du pilote de Rafale (de l’AdA) qualifié sur Typhoon

  4. Bah, cela est de bonne guerre ( sans jeu de mots).La rivalité franco anglaise ne date pas d’hier et les média anglais ( tels que le Sun) font leur choux gras de ces sempiternelles provocations.
    Les anglais ont un gros complexe vis à vis du Rafale qu’ils admirent sans l’avouer publiquement. Eh puis il suffits de se souvenir des paroles de Churchill: « A chaque fois que nous aurons le choix entre le grand large et l’Europe nous choisirons le grand large (les USA) » Tout est dit.
    « Le chien aboie, la caravane « tout le reste est sans intérêt….

  5. Je ne dirais qu’un mot pour désigner la réaction de ministre britannique : pathétique. Et pourtant certains ici connaissent mon amour pour la perfide Albion et sa culture.

  6. Il est de bon ton en grande bretagne de critiquer tout ce qui est français . J’ai envie d’être naïf et dire que c’est uniquement de la com et de la politique .

  7. Bravo pour l’article!
    Juste à préciser que les missiles Trident son made in USA a différence de tout la force de frappe française made in France…
    Là c’est simplement un autre exemple de la jalousie typique des anglais vers la France, de ceux qui restent encore le cheval de Troie pour l’Europe comme il disait le Grand Charles. Les ententes avec eux n’ont presque jamais bien marché et margré le fait qu’ils ont réussi à convaincre (ou plutôt à escroquer) les Allemands, Italiens et Espagnols pour préférer leur EAP au lieu du Rafale, la France toute seule à réussi à faire un avion bien trop supérieur à l’Eurofighter et moins cher. La Perfide Albion doit se voir humiliée en voyant les performances du Rafale tandis qu’elle doit s’en servir encore des Tonkas à bout de souffle et qu’elle doit acheter les hyperchers et quasi-inutiles F-35 pour ses porte-avions car son Typhoon ne pourra jamais être navalisé. Et le Typhoon c’est ce qu’ils ont fait de mieux (et pas tout seuls), puisqu’avant ils n’avaient que des Ligtning pour l’interception 😛
    C’est vrai que coté avions de transport, ravitaillement ou reconnaissance ils sont mieux fournis, mais aviation de combat…? Il rêve ce monsieur. Même les russes, malgré leur puissance, sont plus respectueux vers l’AdA.

  8. Bonjour à tous,
    L’opinion du Ministre britannique, dont l’Histoire a déjà oublié le nom, est pleine de bon sens. Les UK ont peut-être du matériel inférieur mais la lecture des post ci-dessus montre qu’ils ont une longueur d’avance. C’est très bien de fabriquer le meilleur appareil du moment, encore faut-il trouver des clients. jusqu’à ce jour, la France, par faute de son orgueil imbécile, n’en a pas trouvé. C’est très bien de fanfaronner dans la presse à propos du Brésil, de l’Afrique du Sud, de l’Inde, mais jusqu’à ce jour: « no achievements  » (pour un avion développé il y a …trente, presque quarante ans!). Par contre Typhoon a bien été vendu à l’étranger. Les développements du futur ne semblent pas être la top priorité du Gouvernement français actuel. Cela nécessitera des investissement très important, bien loin de la cellule du Rafale. Nos amis anglais sont déjà très impliqués dans cela. Et vous? Le budget suit?
    Gros bisous de Bruxelles

    • Bonjour,

      Il n’y a aucune fanfaronnade dans ce qui est dit dans l’article. La constatation est juste factuelle : aujourd’hui la RAF ne peut utiliser le Typhoon hors de son rôle d’intercepteur et doit envoyer ces Tornado toujours efficace. Son futur F-35 n’est pas encore là et sera finalement bien plus cher que prévu. De son coté, la France peut compter sur un seul appareil pour assurer l’ensemble des missions dédiés à la force aérienne. On peut convenir que la situation est tout de même plus favorable de ce coté de la Manche, y compris budgétairement ou le Royaume-Uni a fait bien plus de coupes claires dans ses dépenses militaires ces 10 dernières années. Enfin, la vente a l’export n’est pas encore là pour le Rafale, certes. Mais si on ne compte pas les pays financeurs du Typhoon (Allemagne, Italie, R-U, Espagne), il reste quoi ? Quelques appareils en Autriche, des appareils de seconde main par ci par là, un marché reconnu comme truqué par la justice en Arabie saoudite… Le bilan n’est pas aussi rose que cela pour le Typhoon. On est même aujourd’hui à ce que l’Allemagne refuse même les livraisons des Typhoon…

    • @réflexions positives de Bruxelles
      « C’est très bien de fabriquer le meilleur appareil du moment, encore faut-il trouver des clients »
      Depuis quand on fabrique un avion de chasse dont le 1er but est de le vendre à l’export?

  9. Bonjour à tous du Québec (Canada), je crois qu’il serait maintenant très pertinent pour les gens du «marketing» et des ventes de chez Dassault de faire une offensive sur le terrain canadien. Le Rafale est depuis un certain temps dans les projets des Forces Armées Canadiennes. Mais nous savons tous que la barrière de la langue et de la culture fait obstacle, bien souvent aux échanges commerciaux et, surtout, avec nos voisins du Sud avec lesquels nous avons des accords de marché. Dû au fait que la technologie française est un tantinet en avance sur sur celle des gens de la perfide Albion, et bien, cela emplit de jalousie certains individus. C’est probablement la cause principale ayant déclenché cette malencontreuse erreur de jugement de Mr.le Ministre. Nous, ici, on parle avec beaucoup de bien du Rafale mais:……. (du bouts des lèvres )………

    • Merci à Marc du Québec.
      Dans le passé, vous aviez aussi une sacré industrie aéronautique (Arrow), malheureusement disparue sous la pression politique de votre voisin US.

Laisser un commentaire