Sauvetage à risque au nord de l’Écosse

Sauvetage à risque au nord de l’Écosse

Ils font pleinement partis du décor au Royaume-Uni, et plus personne n’est surpris de leur livrée jaune hyper voyante. « Ils » ce sont les Westland Sea King HAR-3 de sauvetage. Ce jeudi 9 octobre 2014 au petit matin un équipage de la RAF a porté assistance à un navire en difficulté ainsi qu’à une plateforme de forage pétrolier au large des côtes écossaises. En fait un incendie s’était déclaré à bord du cargo Parida, l’obligeant à accoster la plateforme. Le site de l’accident se situe dans le Moray Firth, la grande baie du nord-est de l’Écosse.

Une fois sur zone l’équipage du Sea King, appartenant au Squadron 202, apprend que le cargo en question transporte des matières dangereuses dont des déchets radioactifs enfermés dans des blocs de béton. Malgré la rapidité des pompiers et des gardes côtes britanniques à arriver aux abords du navire il faut évacuer. Par chance il n’y a que deux blessés légers parmi l’équipage du Parida.

Dans le même temps l’Aeronautical Rescue Coordination Centre (équivalent britannique de notre CROSS français) ordonne pour des raisons de sécurité l’évacuation également de la plateforme de forage. Un second Sea King est demandé en renfort.

La mer est mauvaise et le vent souffle en rafale à près de 100km/h rendant les vols stationnaires particulièrement dangereux même sur un appareil aussi stable que le vénérable Sea King. Il faudra quatre rotations pour acheminer les marins jusqu’à RAF-Lossiemouth. Sur cette base un poste médical avancé a été aménagé rapidement à l’intérieur du mess. Heureusement aucun des marins évacués n’a été contaminé par la cargaison du cargo.

Au Moray Firth une zone de semi-quarantaine est installée autours du cargo, sécurisé là encore par un Sea King du Squadron 202. Des vedettes de la police et un patrouilleur de la Royal Navy sont également sur zone. Ce vendredi 10 octobre en fin d’après-midi la mesure de confinement du bâtiment était levée, après que des experts hélitreuillés à bord aient confirmé l’absence de pollution radioactive. Le Parida a été pris en remorque par la marine de Sa Majesté.

Cette mission de sauvetage démontre une fois encore, mais était-ce vraiment nécessaire, le très grand professionnalisme des personnels de la Royal Air Force dans les opérations de sauvetage en mer par hélicoptères. Et ce même s’ils opèrent sur une machine particulièrement vieillissante. Reste que le Sea King demeure un must en la matière.

Photo © UK Ministry of Defence.

2 COMMENTAIRES

    • Il a bien été conçu par Sikorsky mais Westland a acquis une licence de production et en a tiré son propre appareil. Même si les deux hélicoptères se ressemblent beaucoup il existe de nombreuses différences, notamment au niveau de la motorisation et de l’avionique. Si vous cliquez sur le lien interne en haut de l’article vous tomberez sur la page de l’hélicoptère que nous avons référencé. Et là vous saurez tout sur cette histoire. Et si vous le désirez vous pouvez même passer le Westland Sea King et le Sikorsky SH-3 Sea King dans le comparateur.

Laisser un commentaire