Un successeur au Boeing 757 en provenance de chez Airbus ?

Un successeur au Boeing 757 en provenance de chez Airbus ?

Dix ans après la fin de sa production en série le biréacteur civil Boeing 757 revient sur le devant de la scène. Et c’est de Toulouse qu’arrive la nouveauté. En effet, l’avionneur européen annonce vouloir lancer une version spéciale de l’Airbus A321 destiné à des vols long-courriers. Cependant plane sur ce projet le relatif échec du Boeing 757 et ses « seulement » mille cinquante exemplaires produits entre 1981 et 2004.

Entre temps le marché mondial a changé, et Airbus tente de surfer sur la mode de ces avions remis à neuf, comme avec son A320Néo. Le nouvel avion est actuellement connu en tant qu’A321 Néo, aussi parfois appelé A321-LR. Les lettres LR signifient Long Range, soit long rayon d’action dans la langue de Molière. En effet, l’avion devrait atteindre les 7000 kilomètres à pleine charge.

Les premières prévisions donnent un aménagement de l’ordre de 200 places, pouvant s’élever à 240 en haute densité pour les vols charters ou les compagnies à bas coût. De quoi largement contenter les compagnies aériennes américaines et européennes, y compris pour des vols transatlantiques.

Airbus Group annonce que cet A321 Néo, dans la parfait lignée des autres avions de la famille Néo, aura deux possibilités de motorisation : le réacteur franco-américain CFM Leap ou américain Pratt & Whitney PW1100G. Deux motorisations de nouvelle génération moins gourmande en carburant, et nettement plus propres.

L’assemblage de l’avion s’annonce entre deux usines différentes : Toulouse en France, et Mobile aux USA.

Photo © Wikimédia Commons.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

1 COMMENTAIRE

  1. Très bonne idée.
    Certes relatif ‘échec’ du 757, mais le problème ne se pose pas pour l’A321-LR, puisque tiré d’un incroyable succès l’A320, déjà plus qu’amorti !

Laisser un commentaire