Le F-35C réalise ses essais d’appontage à bord du Nimitz

Le F-35C réalise ses essais d’appontage à bord du Nimitz

Il y a encore trois ou quatre ans on aurait cru à des images générées par ordinateur, désormais ce sont des photographies. Le nouveau chasseur embarqué omni-rôle furtif américain vient de débuter ses premiers essais à bord du célèbre porte-avions USS Nimitz. C’est donc sur ce vénérable navire, hérité de la guerre froide, que le Lockheed-Martin F-35C Lightning II va réaliser ses ultimes essais d’appontage.

Alors que l’avion est dans la tourmente en Europe il continue sa phase d’essais au sein de la marine américaine. C’est le squadron VX-23 de l’US Navy, habituellement basé à NAS-Patuxtent River qui réalise cette campagne d’appontage et de décollage du F-35C. Celle-ci doit se dérouler durant les deux premières semaines de ce mois de novembre 2014.

C’est surtout l’occasion pour les marins américains, et notamment les chiens jaunes, de se familiariser avec ce nouvel avion qui fera bientôt son apparition opérationnelle sur l’ensemble des ponts d’envols américains.
Ce mardi 4 novembre 2014 marquera l’histoire du programme par le premier appontage réussi d’un tel avion de combat.

Instant historique, le premier appontage d'un Lockheed-Martin F-35C Lightning II.
Instant historique, le premier appontage d’un Lockheed-Martin F-35C Lightning II.

Une campagne d’essais d’une telle importance revêt un intérêt majeur pour les Américains, c’est la raison pour laquelle le Nimitz demeure dans les eaux territoriales américaines, au large de la Californie. Ainsi les F-35C engagés sont étroitement surveillés et protégés.

Photos © US Navy.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

3 COMMENTAIRES

  1. Sans doute parceque cet avion est trop ambitieux. Pas étonnant que le budget consacré à son dévelopement ait explosé (hausse de 38 milliards $! ).
    Ca va faire comme le 787, trop d’innovations => trop de risques => plein de problèmes.

Laisser un commentaire