La Flottille 23F se met aux services de l’US Air Force

La Flottille 23F se met aux services de l’US Air Force

Acteur discret de l’opération Chammal, mais déjà présenté ici, le Dassault Atlantique 2 de la Flottille 23F vient de voir ses capacités opérationnelles accrues, notamment du fait de nos alliés américains. L’avion français de patrouille maritime a en effet guidé en opération réelle une série de frappes réalisés par des avions combat américains et danois. C’est réellement une grande première pour nos marins. L’US Air Force rechigne généralement à avoir recours à d’autres forces, surtout s’il s’agit d’aéronavales.

Ce vendredi 21 novembre 2014, l’avion de la Flottille 23F a donc rempli la mission dite de SCAR-C, pour Strike Coordination and Reconnaissance – Coordinator. Sous cet acronyme anglophone se cache en fait une mission qui consiste à coordonner les actions d’attaque et de reconnaissance des avions de la coalition internationale sur un point donné.

En tant que coordinateur l’équipage de l’Atlantique 2 devait donc tout à la fois guider les General Dynamics F-16 américains et danois, et leur retransmettre les informations et données en provenance du Qatar où se trouve l’état-major international. Une mission que visiblement nos marins ont rempli avec succès.

On ignore encore quel était l’objectif des chasseurs-bombardiers, tout juste sait-on que cette opération ne concernait pas des frappes d’opportunité, et qu’elle se déroulait en plein jour.

Désormais l’état-major français espère que la coalition internationale renouvellera ce genre de missions au profit de l’équipage de la Flottille 23F. Encore une corde ajoutée à l’arc déjà bien fourni de l’Atlantique 2.

Photo © Marine Nationale.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

7 COMMENTAIRES

  1. Excellent appareil, injustement méconnu.
    Il est pertinent de mettre des avions marins au-dessus du désert, c’est fait depuis longtemps (similitude de navigation entre-autres), même si l’on est pas obligé de faire comme les Britanniques qui traversaient le Sahel en hydravion (Sunderland du Nigeria à la Mer Rouge, via le lac Tchad et le Nil)… 😉 !
    Et quid de cette rumeur comme quoi un ATL2 (‘LE’ ATL2, donc ?) se serait fait accroché par du 23mm le 6 novembre ? Info entendue juste une fois.
    Je serais curieux de savoir à quelle altitude il vole ? Enfin, si ce n’est pas secdéf ?, … j’ai rien dit, c’est pas moi…
    ‘aux services’ : au singulier plutôt, non ?
    Par contre, rassurez-moi, le rôle de torpilleur… ce sont bien des torpilles ASM ? Parce que les avions torpilleurs ne sont plus dans la Marine depuis 75 ans, non ?

    • Alors oui en France les torpilles sont des armes anti-submersibles, le pays qui a conçu l’AS.12, l’Exocet et l’AS.15TT ne va pas se fatiguer avec des torpilles anti-navires.
      Concernant cet accrochage, je n’en ai jamais entendu parler, mais il n’est pas impossible. Plusieurs médias ont rapporté que Daech avait mis la main sur des blindés anti-aériens ZSU-23/4 d’origine soviétique pris aux Irakiens et aux Syriens. Une arme rustique mais qu’il ne faut pas sous-estimer.

  2. « Ce vendredi 21 décembre 2014, l’avion de la Flottille 23F »… C’est pas 21 Novembre qu’il faut lire ?
    ;o))))
    Ha ces p’tits gars de l’Aéro, ils sont bons quand même…

Laisser un commentaire