La Force Chammal va-t-elle bientôt recevoir le renfort de Mirage 2000D ?

La Force Chammal va-t-elle bientôt recevoir le renfort de Mirage 2000D ?

Il semblerait que d’ici quelques jours les équipages de Rafale de l’Armée de l’Air se préparent à accueillir le renfort d’autres pilotes et mécaniciens français. Mais cette fois ci ils œuvreront au profit de monoréacteurs d’attaque au sol Mirage 2000. Ce sont en effet entre trois et six Mirage 2000D que l’état-major des armées envisage de déployer au sein de la force Chammal. Ces avions permettraient de soulager quelque peu les Rafale et leurs pilotes, qui volent quotidiennement dans la région pour des missions de reconnaissance.

À la différence des autres avions français engagés les Mirage 2000D sont appelés à voler depuis une base sise sur le territoire jordanien. En effet les rapports entre Amman et Paris sont excellents et le gouvernement jordanien est engagé dans la lutte contre Daech, l’organisation islamiste ayant menacé il y a quelques semaines de vouloir annexer une partie du territoire de cet état souverain.

Des Mirage 2000D de l’Armée de l’Air déployés en Jordanie permettraient d’atteindre plus aisément le nord de l’Irak (et notamment le Kurdistan) que la Base Aérienne 104 d’Al Dhafra d’où décollent les Rafale, C-135FR, Atlantique, mais aussi l’E-3F récemment arrivé de France.
Cependant les monoréacteurs ont les « pattes plus courtes » que le Rafale et le recours aux opérations de ravitaillement en vol resteraient nécessaires.

À l’instar du Rafale le Mirage 2000D est pleinement apte au tir des armes à guidage laser types A2SM et GBU-12. Il est également adapté à l’utilisation du pod de désignation Damoclès. Cependant il reste un pur avion d’attaque au sol, et ne peut donc pas remplir de missions de reconnaissance armée comme les Rafale. Les attaques de cibles d’opportunité semblent donc devoir demeurer la spécialité des pilotes français volant sur biréacteurs.
Cependant il ne faut pas sous-estimer le Mirage 2000D qui demeure actuellement un des meilleurs avions d’attaque au sol et d’appui aérien rapproché dans les rangs des forces de l’OTAN.

Dans le même temps on a appris que la Marine Nationale se préparait à faire appareiller le Transport de Chalands de Débarquement Siroco. Cet imposant navire français, possédant d’importantes capacités de porte-hélicoptères, se rendrait cependant dans le Golfe comme navire de ravitaillement. Dans ses soutes d’importantes quantités d’armement, dont des bombes à guidage laser et des munitions de calibre 30mm nécessaire à l’alimentation des canons-mitrailleurs des Mirage 2000D et Rafale.

Un détachement de Mirage 2000D et un envoi d’un navire de transport chargés d’armes qui semblent confirmer que l’opération Chammal entre désormais dans une phase de maturité, qu’elle s’inscrit désormais dans la durée.

Photo © Armée de l’Air.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

6 COMMENTAIRES

  1. A ma connaissance le 2000 D ne possède pas de canons de 30mm internes.
    C’est une grosse lacune démontrée lors de certaines sorties en Afghanistan où cet avion était incapable de faire des passes canon pour appuyer les troupes au sol.
    Ces passes semblent de nouveau indispensables lors de certaines missions en Irak.
    Il existe tout de même des Pods de canons 30mm mais une fois montés sur les 2000D avec en plus les bidons de carburants il n’y a plus de place pour les bombes.

    • En effet il semblerait que j’ai confondu Mirage 2000C et D. Je suis ravi de la promptitude avec laquelle vous avez relevé cette erreur, et l’avez corrigé.

  2. – Il ne serait pas possible et plus simple de déplacer les Rafales d’Al Dhafra vers la Jordanie ?
    – Les Mirages 2000D sont mono-moteurs, avec donc un risque de panne supèrieur au Rafale, comme il y a quelques mois au Sahel. Au dessus de l’Irak et de la Syrie, cela peut devenir politiquement intenable si des pilotes éjectés sont prisonniers des djhiadistes.
    – Les Rafales d’Al Dhafra sont ils « C », avec un canon, ou « B », sans canon, ou les patrouilles sont-elles mixtes, ce qui permet d’avoir un navigateur et un canon !

Laisser un commentaire