Avec cinquante-deux sorties réalisées l’opération Impact est entrée désormais dans sa phase de maturité. À tel point qu’à l’instar de leurs alliés américains ou français les militaires canadiens peuvent désormais opérer en toute indépendance. C’est ainsi que quatre avions de combat de l’Aviation Royale Canadienne ont réalisé ce lundi 17 novembre 2014 un raid aérien contre un site d’importance capitale appartenant au groupe terroriste Daech. Celui-ci renfermait tout à la fois un important stock d’armes mais également un centre de recrutement et d’entraînement pour les forces djihadistes.

Les McDonnell Douglas CF-188 ont réalisé ce raid au moyen de bombes à guidage laser GBU-12 de fabrication américaine. Au sol les avions canadiens étaient guidés par des fantassins irakiens.

D’après les premiers éléments connus toutes les bombes tirées auraient fait coup au but. Elles auraient entre autre permis de détruire un atelier d’assemblage de bombes artisanales utilisés lors d’attaques contre l’armée irakiennes et d’attentats contre la population civile locale.
Plusieurs dizaines de combattants ennemis auraient été tués ou blessés.

Pour permettre aux avions de combat de rejoindre leur zone d’opérations l’ARC avait également déployé son ravitailleur en vol Airbus CC-150T Polaris. Ainsi les quatre biréacteurs de combat pouvaient opérer sans craindre la « panne sèche ».

Photo © Aviation Royale Canadienne.

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom