Les Écureuils bleus aussi peuvent sauver des vies

Les Écureuils bleus aussi peuvent sauver des vies

On les oublie souvent, éclipsés par des machines plus impressionnantes comme les EC145 rouges et jaunes de la Sécurité Civile ou les NH90 Caïman gris de la Marine Nationale, mais les Eurocopter AS-350 bleus et blancs sont aussi des hélicoptères de sauvetage. Ainsi jeudi 20 novembre 2014 en milieu d’après-midi un Écureuil de la Gendarmerie Nationale a sauvé de la noyade un surfeur pris dans les vagues. Les faits se sont déroulés dans les Pyrénées-Atlantiques.

C’est aux alentours de 15 heures 30 que des surfeurs locaux avisent les services de secours du SDIS-64 qu’un de leurs amis est en difficulté au large de la plage de Bidart. Rapidement des plongeurs et un véhicule de secours et d’assistance aux victimes sont dépêchés sur place par les pompiers. Mais devant l’aspect particulièrement agité de l’Atlantique ces derniers demandent l’assistance d’Écu-64 l’hélicoptère de la Gendarmerie Nationale basé à Biarritz à quelques kilomètres seulement de là.

Rapidement l’Eurocopter AS-350 des FAG (pour Forces Aériennes de la Gendarmerie) prend les airs et se rend sur place. À 15 heures 45, soit seulement un quart d’heures après que ses amis aient donné l’alerte, le pilote repère le sportif en difficulté. immédiatement le plongeur est mis à l’eau. Il rejoint le surfeur, qui est rapidement hélitreuillé à bord de l’Écureuil.

En légère hypothermie celui-ci est ensuite ramené à terre où les policiers et les pompiers ont improvisé une DZ aux abords de la plage. Le jeune surfeur est pris en charge par les équipes du SAMU-64 qui ensuite l’oriente par la route vers un service d’urgences hospitalières

Écu-64 a ensuite repris le chemin de sa base d’attache. Son équipage a repris ses habituelles missions, qui vont aussi bien de la surveillance routière aux missions de soutien à la police judiciaire, en passant comme dans ce cas précis par le sauvetage en mer. C’est là l’un des particularismes des hélicoptères de gendarmerie.
Chapeau bas à tous les membres des FAG.

Photo © AFP

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

1 COMMENTAIRE

  1. Bravo et félicitations aux gendarmes !
    Je m’en félicite comme citoyen (pouvant nécessiter aussi ces services un jour), par contre comme contribuable… ?
    Peut-être faudrait-il aussi une réflexion et changement de politique similaire à celui du PGHM dans les Alpes où les hélicoptères finissaient par être les ‘taxis’ des skieurs… Le jour où on leur a présenté la facture, ça s’est calmé…
    Si, comme ici, il s’agit d’un accident ok, mais les sportifs qui se mettent en danger en prenant la mer par mauvais temps, cela devrait être leur assurance personnelle ou sportive qui paye l’hélicoptère, et pas la communauté nationale (qui a d’autres priorités en ce moment…)

Laisser un commentaire