Les premiers Mirage 2000D sont en Jordanie

Les premiers Mirage 2000D sont en Jordanie

Nous vous l’avions annoncé il y a quelques jours, l’Armée de l’Air a entamé le déploiement en Jordanie de ses six Dassault Mirage 2000D. La moitié d’entre-eux, soit trois avions de combat, est arrivé ce jeudi 27 novembre 2014 en après-midi. Les trois autres doivent les rejoindre en tout début de semaine prochaine.
Ils seront donc à pied d’œuvre entre le milieu et la fin de la semaine prochaine.

Pour les premiers pilotes français c’est désormais le moment de s’acclimater au Proche-Orient. Une opération extérieure en Jordanie peut mettre le corps à rude épreuve, même si l’hiver arrivant, les fortes chaleurs vont se faire de plus en plus rares.
C’est aussi maintenant que les avions français vont devenir des cibles de choix pour les terroristes islamistes de la région.

Si on ignore encore actuellement où sont stationnés les Mirage 2000D français, beaucoup laissent supposer qu’il pourrait s’agir d’Azraq, la principale base aérienne jordanienne, qui par ailleurs accueille également les General Dynamics F-16MLU belges et néerlandais.
Azraq, de par sa position dans le nord de la Jordanie, est à moins de trente minutes de vol de la frontière irakienne. Certaines positions de Daech sont même de ce fait à moins d’une heure de la base.

À terme les six Mirage 2000D de l’Armée de l’Air pourront donc remplir des missions de frappes de précision au moyen de bombes guidées telles la GBU-12 d’origine américaine ou encore l’A2SM produite en France. Certes la capacité d’emport et le rayon d’action sont moindre que sur Rafale, mais la proximité des avions en Jordanie va permettre de frapper plus vite les djihadistes. En effet nos biréacteurs, basés aux Émirats, ne peuvent pas réagir aussi rapidement.

En France certaines voix s’élevaient il y a quelques mois pour demander un retrait anticipé des Mirage 2000D, notamment à cause des récents succès du Rafale dans les missions d’appui aérien rapproché. Gageons que si nos monoréacteurs réussissent une fois encore démontrer leur précision, ils sauront faire taire ces ignares qui s’attaquent à eux.

Photo © Armée de l’Air

 

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

16 COMMENTAIRES

  1. Bonjour a tous

    Pourquoi ces voix ne donnes pas directement la raison de cette volonté de mettre cet avion a la casse plutot que de donner des arguments bidons ?

    Et pourquoi cette affaire ressemble à celle du Warthog ?

    Merci pour votre réponse

    • Pourquoi selon-vous leurs arguments seraient-ils « bidons » ? Et qu’est ce qui vous permet de dire que les raisons invoquées ne seraient pas les vrais ?

      • Je l’admet ce ne sont que des suppositions mais on à l’impression que leurs arguments caché sont de natures financières, faire place net qu’au rafale pour palier aux coupes budgétaires

        J’ai peut être trop rapidement fait le rapprochement avec l’A-10

        • Le 2000D est quand même loin du rafale, en autonomie, en capacité d’emport, en polyvalence. A partir de là, on peut raisonnablement penser à les diminuer. sans forcément les retirer du service.

          Le mirage 2000D a une qualité que n’avait pas le Mirage F1 qui est sorti du service, c’est sa capacité de pénétration à basse altitude dans un environnement hostile. D’ailleurs, si je ne me trompe pas, la version D est extrapolé de la version N. L’objectif c’était d’avoir un chasseur rapide, capable de voler sous la détection radar ennemie avant de balancer une nuke. Donc on les garde encore car ils peuvent faire mal pour un « one shot » contre une cible de très haute valeur. Contre du pilonnage de masse, il vaut mieux un camion à bombe, mois rapide et plus polyvalent.

  2. C’est vrai je suis d’accord qu’il a encore du potentiel malgré le rafale. Mais peut on considérer le Mirage 2000 comme un chasseur, un avion d’attaque au sol ou une sorte de polyvalent ?

    Merci pour votre site et vos précisions très enrichissantes c’est pour ca que je consulte régulièrement les actualités.

    • Pas polyvalent, c’est vraiment un avion d’attaque au sol. Bien sûr il peut être armé de missiles air-air Magic 2. Mais c’est pas suffisant pour en faire un chasseur ou un avion polyvalent. Il n’a pas de canons non plus. Il a été conçu pour pallier un manque en France en attendant le rafale.

  3. Je sais que cela n’a pas grand chose à voir, mais il serai bon que vous proposiez vos services à nos grandes chaines nationale qui ont annoncées cette information en montant un magnifique Mirage F1 en image d’illustration…….pitoyable. Quand au site, continuez, il est super, Sylvain.

    • Les chaines de TV n’ont pas le monopole. Cet aprem, aux archives départementales de Loire-Atlantique, je suis tombé sur une photo dans un registre d’un Breguet Deux Ponts légendé Languedoc. Alors, à moins que les Deux Ponts aient reçus un nom de baptême, je pense que c’est une erreur.

  4. Pour pouvoir sonder l’abîme d’ignorance crasse des chaînes nationales de désinformation publique politiquement correctes, il n’y a qu’à regarder le défilé du 14 juillet, et surtout d’écouter les commentaires pitoyables des clowns Jean Claude Narcy , Bruno Masure et Marie Drucker pour avoir une idée de leur nullité. A part lire les fiches préparées par des gens aussi nuls qu’eux, il n’y a rien à en tirer. Ces gens n’ont qu’ à aller se coucher et laisser la place aux vrais spécialistes

    • Je ne suis pas d’accord avec vous, concernant les commentaires du 14 juillet sur France 2. Les propos sont généralement assez bons, et les journalistes pour lesquels vous semblez avoir bien peu de respect sont des gens qui font leur boulot honnêtement. Maintenant on ne peut pas demander à tous d’être des experts en matière de défense, c’est pour cela qu’ils ont leurs conseillers tels Pierre Servant.

Laisser un commentaire