Les Rafale de la force Chammal frappent des bunkers de Daech

Les Rafale de la force Chammal frappent des bunkers de Daech

C’est une nouvelle mission d’opportunité que les Dassault Rafale de l’Armée de l’Air ont réalisé ce vendredi 14 novembre au matin en Irak. Alors qu’ils remplissaient une mission de reconnaissance armée deux chasseurs omni-rôles français ont été appelé à engager le feu contre un bunker et une position en passe d’être fortifiée, tous deux tenus par les forces terroristes de Daech. Les appareils français ont tirés des bombes à guidage laser d’origine américaine GBU-12 d’une masse unitaire de 230 kilogrammes dont 87 d’explosifs.

Après avoir décollés de la Base Aérienne 104 d’Al Dhafra les deux avions français ont d’abord réalisé une mission de reconnaissance armée au profit des forces irakiennes avant d’être déroutés aux abords de la ville de Kirkouk pour un appui aérien rapproché au profit de fantassins loyalistes. Ceux-ci étaient alors accrochés par des tirs d’artillerie provenant d’un bunker et d’un poste de commandement djihadiste. Ce dernier était en cours de fortification par les forces terroristes.

Une fois l’identification claire de ces cibles d’opportunités, celles-ci ont été illuminées par les pods Damoclès des Rafale, avant que leurs pilotes ne tirent les bombes GBU-12.
il semblerait que ces deux bunkers abritaient de l’armement lourd, mais également des moyens modernes de communication. C’est donc un coup dur porté par les militaires français et irakiens à l’appareil militaire djihadiste. Celui qui s’est autoproclamé « état islamique en Irak et au Levant » semble désormais moins puissamment armé qu’avant le début de l’intervention internationale, il y a maintenant presque deux mois.

Malgré une relative installation de ce conflit les équipes de l’Armée de l’Air et de la Marine Nationale présentes sur la BA-104 demeurent au top de leur professionnalisme.
Rappelons tout de même à ceux qui l’ignorerait que le Rafale est actuellement le seul appareil de combat en Europe ayant réellement la capacité de remplir dans le même temps une mission de reconnaissance tous-temps et une série de frappes aériennes conventionnelles d’opportunité. Un cas de figure que les pilotes britanniques de Typhoon FGR Mk-4 ne peuvent que fantasmer. D’ailleurs le dernier né des avions de combat de la Royal Air Force est actuellement absent des cieux irakiens, l’état-major londonien lui ayant préféré le « vieux » Tornado GR Mk-4.
Une fois encore le biréacteur de Dassault a su démontrer sa suprématie.

Photo © Armée de l’Air.

 

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

8 COMMENTAIRES

  1. Oui , tiens une bonne question que pense les pilotes anglais de notre Rafale, il ne sont pas bavard sur ce sujet!
    Peu être qu’il sont soumis au secret défense!

  2. Article très intéressant : c’est en effet une étape de plus pour les capacités du Rafale.
    Il peut faire à la fois de la Reco et du Strike.
    Cela veut dire qu’il emporte en plus du pod Damocles, le pod Reco NG, probablement en position centrale à la place du bidon que l’on voit sur la photo de l’article.
    A propos de cette photo, il y a quelque chose de curieux : c’est la seule que j’ai vue sans Mica en bout d’aile droite. Les autres photos disponibles montrent la même configuration : 3 bidons, 4 bombes, 1 pod, et 2 mica.
    Ici un ?!

      • Ok merci.
        Vu que les Rafales engagés au Mali ne portaient pas de Mica du tout, cela voudrait dire que l’Adla prend au sérieux la possibilité de vols de Daech suite à leur prise d’une base aérienne syrienne équipée de L-39 et vieux MiGs ?

        • Je ne sais pas si elle prend au sérieux cette menace, car je vois mal ce qu’un L-39, un MiG-21, ou même un MiG-23 pourrait bien faire face au Rafale. Toujours est-il que cet unique MICA a sûrement aussi pour rôle de rassurer nos dirigeants sur la polyvalence de l’avion français.

  3. Ok, merci. Je n’y avais pas pensé.
    MiG-21 : ce n’est pe pas tant le support, que l’armement : il y a de très bons missiles russes.
    Les Américains ne prenaient pas au sérieux les MiG-21 (do nothing a/c) et encore plus les 19 ou 17 nord-vietnamiens totalement surclassés par les F-105 et F-4, mais avec 4 missiles AA + de très bons canons, il y a eu des centaines de pertes us…

    • En effet en d’autres temps le MiG-21 et ses missiles air-air représentaient un excellent système d’arme. De nos jours les deux sont passablement obsolètes.

  4. Je ne vois pas très bien l’intéré de la pique contre le Typhoon et les britanniques ?
    Une piqure de rappel pour quelque chose que l’on sait déjà ?

Laisser un commentaire